Actualités

Fin de la mission du bataillon Gangan2 à Kidal : décoration à titre posthume, traitement pécuniaire spécifique

Après les bataillons Nimba1 et 2 puis Gangan1, c’est au tour de Gangan2 de céder la place à d’autres groupes pour le même engagement et la même détermination sur le front de combat contre les djihadistes à Kidal, au nord du Mali.

Pour la fin de la mission de ce bataillon Gangan2, comme ce fût le cas avec les autres bataillons, la hiérarchie militaire, sous la direction du ministre de la défense, a organisé à cet effet, une cérémonie solennelle de reconnaissance pour le travail patriotique de ces militaires sur le front de combat.

Après avoir observé une minute de silence à la mémoire des militaires tués, Dr Mohamed Diané, au nom du chef de l’Etat, commandant en chef des forces armées guinéennes, a félicité et remercié les soldats qui arrivent au terme de leur mission de 12 mois au sein de la MINUSMA.

« En reconnaissance des énormes sacrifices consentis, dit-il, le Gouvernement de la République de Guinée vous décerne la médaille commémorative-Mali, que nos martyrs cités plus haut reçoivent à titre posthume »  

A préciser, qu’ils sont quatre soldats tués sur le champ de bataille (Capitaine Pépé THEORO, Sous-lieutenant SOUA BONAMO, Adjudant-chef Ibrahima Sory SOUMAH, Adjudant-chef Alsény Yarie CONTE) et deux autres morts par suite de maladie (capitaine Tima FOFANA et l’adjudant- chef Souleymane KEITA).

A la fois émus et contents, des soldats de différentes missions que nous avons rencontrés à l’issue de la cérémonie, ont salué les efforts du Président de la République et de son ministre de la défense, pour disent-ils, le traitement, à eux, accordé, sur le terrain.   Des informations que nous avons pu recouper à travers différentes sources, nous ont permis de comprendre toute la gratitude de ces militaires.

Il s’avère, que tous les militaires présents sur le front, au-delà de leur salaire qui leur est régulièrement versé, perçoivent les mêmes indemnités prévues par les nations, dues à chacun.   Ces indemnités, nous dit-on, payées en devises étrangères, sont versées comme telles dans leurs comptes respectifs logés dans une banque de la place.

Cet acte de transparence qui traduit la volonté des autorités du pays à reconnaitre le courage et l’engagement des militaires, est une première qui est d’ailleurs très rare, nous a-t-on, témoigné.

C’est parti pour la mission Gangan3 pour laquelle les autorités ont formulé, tout leur souhait de réussite.

Sadikou

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top