Actualités

Kankan : Inhumation d’El hadj Amadou Chérif, voici le témoignage de Dr Dansa Kourouma (CNOSCG)

L’érudit El hadji Amadou Chérif a été inhumé jeudi dernier dans la Commune Urbaine de Kankan. Les obsèques ont été marquées par une forte mobilisation dans l’enceinte de la grande mosquée, lieu réservé à cet effet.

Elles ont été rehaussées par la présence du Chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé, qui s’est rendu par la suite à la maison mortuaire, en compagnie  d’une forte délégation ministérielle, le tout placé sous une haute sécurité de la garde présidentielle.

Joint au téléphone par l’antenne locale de Mosaiqueguinee.com, Dr Dansa Kourouma, président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne, se souvient de l’Homme et prie pour le repos éternel de son âme.

«A l’occasion du rappel à Dieu de l’érudit El hadj Amadou Cherif, en tant que croyant et Président du CNOSCG  je formule auprès du tout Miséricordieux, les vœux de pardon pour que le tout puissant l’accepte dans son paradis éternel. Et que son successeur bénéficie de la grâce d’Allah et la sagesse de Mahomet (PSL). Je retiens de l’homme, la piété, la sagesse, l’humanité et l’humilité pendant près d’un siècle de vie sur la terre bénie de ses ancêtres. 
Il laisse derrière lui un vide difficile à combler. Seule la grâce et la volonté de Dieu sont infailliblement les gouvernails du long et périlleux chemin qui nous reste à faire. Je retiens le rôle qu’il a joué lors des différentes crises post-électorales, parce qu’il s’est posé, à travers ses phrases et actions comme un bouclier protecteur pour les populations non originaires du Nabaya… Que Dieu lui garantisse son paradis éternel.
Aux autres chefs religieux et spirituels de la Guinée, aucun sacrifice n’est trop pour l’unité nationale et la paix. Leur combat pour l’éradication du mensonge et de l’ethnocentrisme est la voie du salut national et la condition du développement de notre pays.
Que Dieu Bénisse la Guinée et les guinéens.
Fasse Dieu que les sacrifices du défunt ne soient vains. Amen !
».

Mamadi CISSE, correspondant régional de mosaiqueguinee.com à Kankan

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top