A LA UNE

Violences de Boké : Bantama parle d’une manipulation politique

La crise qui secoue la préfecture de Boké depuis plus de trois jours, était au menu de l’assemblée générale hebdomadaire du parti au pouvoir de ce samedi 16 septembre 2017.

Prenant la parole pour évoquer cette situation qui a fait deux (2) morts et une soixantaine de blessés, Bantama Sow a soutenu que c’est une manipulation orchestrée par des «politiciens en perte de vitesse ».

«Ce qui se passe à Boké aujourd’hui n’est pas du fait de la population de Boké, c’est une poignée d’individus manipulés par des politiciens en perte de vitesse. Casser n’apporte rien ! Au contraire, ça nous ramène en arrière. Aller casser le siège du RPG, c’est les politiciens en perte de vitesse qui ont peur de l’allure du Président Alpha Condé », a accusé le nouveau ministre de la Culture.

Par ailleurs, Bantama Sow a invité l’ensemble des citoyens de la zone économique spéciale à la retenue.

«Nous lançons un appel à la population de Boké à la responsabilité et au calme. Les gens n’ont qu’à arrêter le vandalisme, ce pays est à nous tous », a lancé le remplaçant de Siaka Barry.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top