A LA UNE

Alpha Sila Bah : «Il faut que le gouvernement prenne ce qui se passe à Boké comme étant un avertissement»

A l’occasion d’un entretien avec des journalistes de médias différents le weekend dernier,  le député Alpha Ibrahima Sila Bah, président du PGRP, a dévoilé son opinion sur les manifestations ayant secoué la ville de Boké.

«Boké se révolte parce qu’il y a un ras-le-bol, qui semble être dû à l’exploitation des ressources minières. Les populations locales ne sentent pas réellement les retombées de ces ressources minières. Quand vous respirez la poussière et la fumée que dégagent des camions à longueur de journée, vos gens sont malades, vous n’avez pas d’hôpitaux, vous ne voyez pas d’une manière tangible  ce que cette exploitation vous apporte… C’est ce qui fait qu’ils se révoltent», a indiqué  le député.

Selon le président du PGRP, avec la récurrence des manifestations à Boké, si le gouvernement ne prend pas de dispositions pratiques pour satisfaire la population, la situation risque de devenir ingérable.

«Il faut que le gouvernement prenne ce qui se passe à Boké comme étant un avertissement. Et que réellement, la réflexion soit faite pour que ça ne soit pas une manière de fonctionner. On ne peut pas avoir des révoltes partout dans le pays pour manque de courant électrique», préconise-t-il.

Selon nos informations, la ville de Boké reprend peu à peu son souffle après l’acquisition de trois groupes électrogènes devant constituer une solution palliative face au délestage du courant électrique qui a fait descendre des jeunes dans la rue.

Gaya

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top