A LA UNE

Changement de préfet à Guéckédou : Paul Moussa Diawara, a porté l’échelle aux revendications de la jeunesse

Les populations de Guéckédou notamment les jeunes, avaient fait du départ du préfet Mohamed V Keita et de ses deux adjoints, les Secrétaires Généraux chargés des collectivités et celui chargé des Affaires administratives, un point de fixation dans leurs revendications suite aux remous sociaux qui ont récemment éclaté dans cette ville sinistrée et abandonnée.

Même si les autorités au plus haut niveau, ont pris du temps pour satisfaire à leur principale demande, celle qui consistait à les débarrasser d’un préfet devenu plus un problème et une menace, qu’une autorité à l’écoute de ses administrés, aujourd’hui, c’est le soulagement général à Guéckédou.

Plusieurs habitants joints par notre rédaction, se sont réjouis de l’acte du pouvoir central, avant de remercier le Chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé pour leur avoir tiré des épines du pied.

Même son de cloche chez les responsables de jeunesse de la ville. M. Firmin Bongono, tout puissant président du cadre de concertation des jeunes de Guéckédou, joint par notre rédaction, ne boude pas son plaisir, lui qui a mené la contestation des jeunes : « C’est un sentiment de soulagement qui m’anime comme d’ailleurs tous les citoyens de Guéckédou. Il n’y avait plus de relations entre le préfet qui est parti, ses adjoints et les populations. Leur départ avait été demandé à cor et à cri. Si aujourd’hui, le pouvoir a fini par entendre les revendications des populations, on ne peut que s’en féliciter. On espère que les relations vont être rétablies désormais entre les populations et les nouvelles autorités préfectorales et que celles-ci seront à l’écoute de nos préoccupations », a affirmé M. Bongono, au téléphone de mosaiqueguinee.com

Comme Firmin Bongono, les populations de Guéckédou, saluent en chœur l’implication personnelle de Paul Moussa Diawara, DG de l’OGP, fils ressortissant de cette ville martyr.

Au fort de la contestation contre le préfet Mohamed V et de ses adjoints, Paul Moussa Diawara, a été l’un des rares cadres de Guéckédou, à avoir effectué le déplacement sur place, pour parler aux jeunes et être à leur écoute.

Il a d’ailleurs été le seul cadre ressortissant de Guéckédou, que le Cadre de concertation des jeunes, dirigé par Firmin Bongono, avait bien voulu recevoir et écouter.

Sur place, il promettra de transmettre à qui de droit, les revendications des jeunes de Guéckédou. Ce qu’il fera exactement dès son retour à Conakry.

Joint par notre rédaction, le principal concerné, Paul Moussa, a le triomphe modeste, même s’il reconnait avoir porté l’échelle aux revendications des jeunes de Guéckédou.

Pour aller au bout de ses efforts, il se prépare les jours à venir à raccompagner le promu, Louis Fabon Mara, à Guéckédou, pour l’installation de ce dernier dans ses nouvelles fonctions.

A rappeler que dans un décret lu à la télévision nationale samedi, le Chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé, a dégommé Mohamed V Keita, et éloigné son Secrétaire Général chargé des affaires administratives, M. Touraman à Macenta où il devient préfet, en remplacement de Pascal Dembadouno, appelé à faire valoir ses droits à la retraite.
Demba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top