Actualités

Crise de Boké : Quand Kossory donne raison à la population

Les événements douloureux survenus la semaine dernière à Boké, font toujours parler d’eux.  Ce lundi 18 septembre, Dr Ibrahima Kassory Fofana, invité chez nos confrères de la radio Espace FM, a été interpellé sur ces violences ayant fait deux morts et plusieurs blessés.

L’invité n’est pas passé par mille chemins pour donner «raison» aux  populations de la zone économique spéciale de Boké.  «A la base, les collectivités ont raison de demander une part plus significative dans la manne minière. C’est difficile que l’on constate que les ressources quittent une localité et que celle-ci végète dans la misère», a reconnu le ministre d’Etat Kassory Fofana.

Dans les zones d’exploitation minière en Guinée, la forêt est gravement menacée. «La question de l’environnement est une question cruciale non pas seulement pour Boké, mais pour la Guinée tout entière. Devrais-je rappeler que le couvert végétal de ce pays il y a moins d’un quart de siècle, était 14 millions d’hectares de forêt. Aujourd’hui on en est à moins d’un million d’hectares. Ça interpelle et le gouvernement, et les localités, et les populations. Nous devons porter une attention soutenue à la protection de notre environnement », a lancé le ministre d’Etat chargé du partenariat public-privé sur les ondes de la radio Espace FM.

Mamadou Sagnane 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top