Actualités

Les 20 milliards sino –guinéens : de l’écoute citoyenne à la compréhension nationale

C’est avec beaucoup d’intérêt que nous avons suivi la conférence de presse animée par le Président de la République, le samedi 16 septembre 2017 au palais Sekoutouireya. Une initiative qui vient certes à point nommé au regard de l’actualité du pays, mais qui, à mon humble avis devrait s’élargir de façon plus technique aux institutions, notamment, l’Assemblée nationale, la Société civile, la Classe politique ainsi que les partenaires bi et multilatéraux pour d’avantage de compréhension.

En tant qu’activiste de la société civile, il est de notre devoir de donner nos impressions afin de promouvoir la communication régulière pour la compréhension citoyenne sur certaines question de portée nationale, et, parfois qui sont sujet à polémique. Principe de redevabilité et de transparence oblige.

Ainsi de manière globale,  nous pouvons retenir  de cette importante conférence, ce qui suit:

POINTS FORTS

  • L’initiative d’organiser la conférence a été opportune selon le principe de transparence et de redevabilité sur cet important accord qui stimule la concurrence;
  • Une conférence structurée et qui à mon sens, semble être bien préparée contrairement aux autres précédentes;
  • Une solidarité entre le Chef de l’Etat et ses différents ministres dans la communication;
  • L’aspect continuité dans la gestion de la chose publique, qui semble être prise en compte, selon la conférence de presse. A vérifier;

POINTS FAIBLES

  • Un premier ministre, qui me parait avoir été absent de la chaine de négociation, pour tant issu du secteur minier;
  • Le Président de République qui semblait être hostile à certaines questions qu’il pensait avoir déjà répondu. Alors que partant de l’objectif d’informer une population majoritairement analphabète, la répétition ne serait que pédagogique ;
  • Le Président de République  paraissait également trop hostile à certaines données d’enquêtes  des journalistes qu’il jugeait erronées. Alors que de telles rencontres sont sensées être une opportunité  de lever certaines équivoques et rassurer d’avantage les populations par des explications et données tangibles sur la gouvernance du pays ;
  • Le débat peu tolérant et le caractère subjectif de certaines questions posées qui n’ont pas facilité la compréhension impartiale des populations ;

RECOMMANDATIONS

  • Informer/ entretenir les institution (Parlement, Société Civile, Opposition, Mouvance, les Partenaires bi et multilatéraux) sur les aspects de la convention et chacun en ce qui le concerne.
  • Que les acteurs de la société civile surpassent leur singularité pour se rapprocher de l’information afin de mettre en place un mécanisme dynamique et efficace de contrôle depuis l’élaboration jusqu’à la mise en œuvre de l’ensemble des projets qui seront concernés ;
  • Que l’Assemblée Nationale honore pour une fois les engagements électoralistes de nos honorables députés en mettant en place un mécanisme structurant et jusqu’à sur le long terme, à fin de se rassurer du caractère fructifiant des différents projets et leur conformité à nos textes de lois et engagement internationaux;
  • Que la communication de tous les Leaders d’opinions se fonde sur de l’objectivité pour des sujets d’enjeu national, comme ce cas présent.

Par ailleurs, en ce qui concerne les regrettables violences (deux morts de trop, des blessés, pertes en bien matériels et autres) de Boké, nous demandons à la jeunesse guinéenne d’être toujours vigilants, exigeants et conséquents à travers des actions ou revendications pour l’intérêt de la nation et de nos collectivités. A n’aucun cas, on ne doit faire payer  les frais de l’inconséquence politique et administrative aux peu d’édifices publics ou privés qui sont déjà des acquis à améliorer pour le bien-être des populations. Notre administration caractérisée par la médiocrité avec des nommés locaux (délégations spéciales) qui ne sont intéressés que par les pots de vin ne parvient pas à rassurer les populations face aux exploitants de nos ressources naturelles. Nos condoléances au peuple de Guinée et la population de Boké et que lumière soit faite sur ces évènements malheureux qui dévient de trop.

Oui ! Revendiquons nos droits, mais préservons nos acquis !

Oui ! Encadrez les manifestants, mais préservez leurs vies!

Abdoul Sacko

Coordinateur du Réseau Convergence des Jeunes et Leaders pour la Paix et la Démocratie (CoJeLPaiD),

Consultant sur des questions de Jeunesse et de conflits

Formateur Certifiant en Leadership et Prévention de Conflits (LEAD)

+224 622 94 34 32

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top