A LA UNE

Pas de visas américains aux officiels guinéens : L’ambassade de Guinée à Washington, n’aurait pas coopéré (services d’immigration)

Et si l’ambassadeur de la Guinée, en poste à Washington, avait menti ?

C’est du moins, la question que l’on est droit de se poser après avoir consulté les services d’immigration de Guinée, basés à Coléah, au ministère de la sécurité.

Sollicité par nos confrères de Radio Espace mercredi dernier, dans l’émission ‘’ Les Grandes Gueules’’, suite à la décision de l’Administration Trump de suspendre la délivrance de visas à des officiels guinéens et leurs proches, M. Mamadi Condé, avait juré devant ses grands dieux, que son ambassade avait entièrement coopéré avec les services d’immigration américains, dans le cadre du rapatriement des ressortissants guinéens, en conflit avec les lois du pays de l’Oncle Sam.

Faux, rétorquent les services d’immigration guinéens. Interrogés par nos soins, de nombreux cadres guinéens intervenant sur les questions d’immigration et ayant participé à des missions d’identification de ressortissants guinéens en conflit avec les lois américaines, ont balayé d’un revers de main gauche, les affirmations faites par l’ambassadeur Mamadi Condé.

Contrairement à ce qu’a soutenu ce dernier chez nos confrères d’Espace Fm, les cadres des services d’immigration guinéens, pointent l’irresponsabilité des autorités diplomatiques et consulaires de l’ambassade de Guinée à Washington, lesquelles auraient systématiquement refusé d’émettre les titres de voyage nécessaires pour faciliter le rapatriement des guinéens en conflit avec les lois américaines.

Voilà qui devrait relancer le débat sur les circonstances dans lesquelles sont survenues les sanctions de l’Administration Trump.

Des sanctions qui commencent sérieusement à pénaliser les officiels et les cadres guinéens.

Depuis quelques jours, on apprend de nombreux cas de refus de visas à ces derniers, auprès de l’ambassade des USA à Conakry.

On parle même d’un ministre qui vient d’essuyer un refus poli à propos de sa demande de visa.

A peine arrivé à la tête de la diplomatie guinéenne, Mamadi Touré, présent depuis quelques jours sur le sol américain, doit très rapidement agir pour débrouiller cette affaire, qui déteint sur l’image de tout un pays.

Nous y reviendrons !

Demba

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top