Actualités

Makhissa à Kamsar ou l’audace et le pouvoir de persuasion au service de la paix : Faux, pas un radis de distribué (Entourage)

Un faiseur de paix, payé en monnaie de singe ! Ainsi, peut-on être en droit de qualifier le cas du jeune Directeur national des impôts, M. Aboubacar Makhissa Camara, qui vient de risquer sa vie à Kamsar, animé par le seul souci de ramener le calme dans une localité entrée en ébullition à la suite de Boké.

Sans perdre une seconde, à peine débarqué de l’avion qui l’a ramené du Canada où il venait de prendre part, avec efficacité, à une réunion de haut niveau des directeurs des impôts, membres du CREDAF, M. Makhissa Camara, a foncé tout droit sur Kamsar pour aider au retour de la quiétude et de la paix dans la cité industrielle.

Sur place, rien n’entamera son ardeur et sa détermination, ni le blocus à la rentrée de la ville, auquel lui et sa suite, se heurteront dès leur arrivée, ni la terrible embuscade tendue devant lui, dans laquelle il a failli laisser sa vie, rien, absolument rien, ne détourna de son objectif, celui de sensibiliser les jeunes, l’ensemble des populations et négocier avec la CBG et d’autres entités évoluant à Kamsar, pour arriver à un retour au calme dans cette localité combien importante pour l’Etat guinéen.

Au gré de plusieurs séances de travail avec les autorités locales et les responsables de CBG d’une part, et de rencontres de sensibilisation des jeunes, grâce aux efforts conjugués d’autres acteurs, Makhissa Camara, bénéficiera de l’écoute de toutes les parties qui s’engageront à la paix.

Grâce à lui notamment, le pire a été évité de justesse, tellement la situation semblait échapper à tout contrôle.

En tout et pour tout, il n’a eu pour armes que son audace, son sens élevé de la paix et son pouvoir de persuasion.

Contrairement aux folles et fausses rumeurs qui circulent sur son compte, comme c’est d’ailleurs le cas à chaque apparition de M. Aboubacar Makhissa Camara, celui-ci, n’a, à aucun moment, distribué un radis aux jeunes de Kamsar.

« c’est faux, Makissa n’a rien donné, j’étais présent partout avec lui. Il est venu nous rassembler pour nous sensibiliser à quitter la rue et nous parler des bonnes intensions du Président de la République pour nous. Je vous assure que ça a été une bonne chose »  a témoigné le Président de la jeunesse de Kamsar Lamara Bah, qui de plus, confond ces marchands d’illusions.

C’est faux, archifaux ! Ce n’est qu’une illusion d’optique, des affabulations qui visent à ternir et à saboter l’action audacieuse et réussie d’un jeune directeur.

Mais il en va ainsi, de tout le temps, s’agissant du jeune directeur des impôts, dont les performances et actions politiques au service de la nation et du président Alpha Condé, lui attirent régulièrement des inimitiés et autres jalousies mesquines, toutes vouées à l’échec.

Ce qui compte pour lui, c’est le fait de se mettre au service du pays et du Président, partout  où besoin se fait sentir. Il ne pouvait rester indifférent au brûlot de Kamsar et rester bras croisé à Conakry, sans rien faire, sans agir. Ce comportement, cette attitude, ne lui ressemblent point.

Si accomplir un effort en faveur de la paix, doit conduire au crucifix de détracteurs et des ennemis de la république, M. Makhissa Camara, est prêt, cent fois, à en remettre d’autres louches.

Que cela soit dit avec une netteté de laser, pas un copeck n’a été distribué par M. Makhissa Camara à Kamsar. Seuls le pouvoir de persuasion de ce jeune directeur, a payé !

A bon entendeur, salut !

 

Entourage

 

 

 

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. mltgn

    20 septembre 2017 at 13 h 39 min

    On doit se demander aujourd’hui, « Qui dirige la Guinée ? ». La nature a horreur du vide, dit l’adage. Le Ministre de l’Administration, le Ministre de la sécurité, le Ministre de l’énergie, le PM et le Haut-Commandant de la Gendarmerie ont préféré refiler certainement la patate chaude à notre «jeune compétent Directeur de l’impôt ou Directeur sapeur-pompier ». Monsieur le Président doit tirer les leçons de cette démission collective de ses plus proches collaborateurs pour le bon fonctionnement de notre pays. Seulement, la crise de Kamsar et/ou Boké est au-dessus des compétences de notre « messie Directeur de l’impôt ». Il ne s’agit pas ici de faire la paix. Les pauvres populations de ces contrées ont juste besoin de l’électricité. Sauf erreur de ma part, notre « jeune compétent faiseur de paix » n’a aucune compétence dans ce domaine. Néanmoins, Bravo et félicitations M. Makhissa Camara. « La fin justifie les moyens». L’argent ou pas !!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top