Actualités

Flambée de violence dans la zone de Boké : Après Kamsar, situation tendue à Kolaboui

L’effet contagion des manifestations qui ont secoué la ville de Boké la semaine dernière,  se poursuit dans les autres zones de la préfecture.  Dans la sous-préfecture de Kamsar, si l’accalmie est revenue à Kamsar-centre, ce n’est pas le cas Kassongoni et à Songolon.  Contactée par notre rédaction, Madame Kourouma Sana Kaba, sous-préfet de Kamsar, a expliqué que la situation au niveau de la sous-préfecture voisine de Kolabounyi, était très tendue.

«Pour Kamsar ça va, mais à Kolaboui on m’a dit que ça ne va pas du tout. Qu’ils ont cassé la sous-préfecture, la police, la gendarmerie et la centrale. Mais je ne suis pas allée là-bas d’abord», a dit Madame Kourouma Sana Kaba.

Selon des sources locales, les installations de la conduite d’eau qui  alimente la cité de Kamsar auraient été vandalisées hier, mercredi, 20 septembre 2017, par un groupe de jeunes du village de Songolon réclamant  de l’électricité.

Ils auraient même arraché un tuyau d’alimentation. Certains poteaux électriques qui alimentent  la source d’eau auraient été également arrachés  par ces jeunes manifestants.

Une citoyenne vivant à Kamsar dit craindre une crise d’eau dans la zone.  Une partie des rails aussi serait vandalisée par des jeunes à Kasongoni, un quartier situé dans la banlieue de Kamsar.

Aux dernières nouvelles, des gendarmes ont été massivement déployés à Kassongoni.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top