Actualités

Mort d’un manifestant : «Avant lui, 80 ont été tués», déplore Cellou Dalein Diallo

Au lendemain de la marche du 20 septembre, la mort d’un manifestant à l’hôpital Donka, est venue assombrir  le bilan de cette manifestation. Le Chef de file de l’opposition, dans une déclaration postée sur sa page Facebook, a rappelé que depuis l’arrivée du Président Condé au pouvoir, 80 autres personnes avaient été tuées à des occasions de manifestation de l’opposition. C’est d’ailleurs l’impunité, selon lui, qui entraine la récidive.

«Je suis triste de voir ce jeune de 18 ans, qui est élève, arraché à l’affection de sa famille. Il n’est pas le premier. Avant lui, 80 ont été tués. Toutes ces victimes n’ont pas eu droit à des enquêtes menées à l’effet d’identifier les responsables.
Cette impunité qu’il (Alpha Condé) accorde aux auteurs de ces crimes entraine la récidive. On est révolté de voir que le premier responsable de ce pays n’a aucun souci de la vie des citoyens guinéens», a déclaré Cellou Dalein Diallo.

Selon un communiqué du ministère de la Justice, le Procureur territorialement compétent va ouvrir une information judiciaires pour déterminer les circonstances de la mort de ce jeune élève de 18 ans.

M’Bonet

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top