A LA UNE

Mort de deux militants de l’opposition: le vice-président de l’UFR charge le régime Condé

Les deux cas de mort enregistrés lors des dernières manifestations de l’opposition républicaine font couler beaucoup  d’encre et de salive. L’honorable Bakary Goyo Zoumanigui, premier vice-président de l’UFR du Haut Représentant du chef de l’Etat, y voit un déni de liberté d’expression.

«C’est regrettable que la loi reconnaisse le droit de manifester aux citoyens et que le pouvoir qui est là ne laisse pas les gens manifester librement, qu’on en arrive à la perte de vies humaines», a déclaré le député, joint au téléphone par notre rédaction.

Poursuivant, ce responsable de l’UFR a prié Dieu pour que «cela ne se répète plus».

«Personnellement, je souhaiterais qu’il y ait une enquête pour situer les responsabilités», a conclu l’honorable Bakary Goyo Zoumanigui au micro de Mosaiqueguinee.com.

Alhassane fofana.

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top