Actualités

Journée mondiale du tourisme : Le ministre Thierno Ousmane parle de la relance de plusieurs sites touristiques

L’humanité célèbre ce mercredi 27 septembre 2017, la journée mondiale du tourisme sous le thème ‟tourisme durable, un outil au service du développement”. Invité chez nos confrères d’Espace FM dans l’émission les ‘’GG’’, le ministre du Tourisme et de l’Hôtellerie, Thierno Ousmane Diallo, a fait un état des lieux du tourisme en République de Guinée.

«Nous faisons en sorte d’intéresser les investisseurs aux sites touristiques en faisant leur promotion, en leur expliquant et en facilitant leurs installations dans notre pays. Actuellement nous avons un accord avec un opérateur qui va reprendre le site ‘’le voile de la mariée’’. Nous sommes en train de faire en sorte que l’hôtel de Labé soit repris. Actuellement nous sommes en pourparlers avec des Italiens pour reprendre l’hôtel belle-air (Boffa). Ce n’est pas à l’Etat d’investir dans l’aménagement des sites touristiques, il fait en sorte qu’il y ait le désenclavement des sites et facilite l’accès. C’est une activité qui doit être réservée au privé», a déclaré le ministre du Tourisme sur les ondes d’Espace F M.

De nos jours, plusieurs plages de Conakry sont pratiquement à l’abandon. Face à cette réalité, le ministre Thierno Ousmane Diallo soutient que leur aménagement ne relève pas seulement de son département.

« L’aménagement des plages de Conakry  ne relève pas seulement du ministère du tourisme et de l’hôtellerie, il y a beaucoup de paramètres qui entrent en jeu. Pour la plage de Bénarès, on a envoyé des  opérateurs marocains et turcs qui ont effectué une visite. Malheureusement ils ont été confrontés à un problème d’ordures. Cela a causé énormément de problèmes aux opérateurs économiques», a-t-il indiqué.

«Tout le monde se plaint du fait que le tourisme n’avance pas. Mais il y a beaucoup de pesanteurs, notamment l’aménagement des sites, la protection de l’environnement et le problème de civisme des Guinéens. Il y a eu des touristes qui sont venus à Boké pour visiter les îles Alka-traces, un agent a retiré leur appareil photo sous prétexte qu’ils ne doivent pas photographier le site. On ne peut pas amener des touristes dans un pays alors qu’il y a des problèmes. Le touriste choisi toujours là où ça marche», a renchéri Thierno Ousmane.

A rappeler que C’est en 1980 que le 27 septembre a été dédié à la célébration d’une journée mondiale  du Tourisme par l’Organisation des Nations-Unies.

 

Mamadou Saidou Gaya Diallo

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top