Actualités

Trafic d’êtres humains : deux présumés trafiquants présentés à la presse 

Un septième réseau de présumés trafiquants d’êtres humains vient de tomber dans les filets du Secrétariat Général à la Présidence, chargé des services spéciaux et de la lutte contre la drogue.

Deux présumés trafiquants d’êtres humains, arrêtés le mardi 26 septembre dernier, ont été présentés  à la presse ce jeudi.

. Mory Mara (électricien auto) et Abdoulaye Bangoura (artiste), appartiennent à un réseau basé à Accra, qui appartiendrait à un certain Daniel Koma Beavogui, de nationalité guinéenne, qui réside dans la capitale ghanéenne depuis 2009. D’après eux, Daniel est un spécialiste en informatique.

Des passeports, des cachets, des lettres d’invitation, une carte consulaire portant l’effigie de Daniel et plusieurs autres pièces ont été retrouvés à son domicile à Lanbanyi.

«Ce Daniel a utilisé une fosse lettre d’invitation pour faire venir deux Népalais qu’il comptait faire voyager sur les Etats-Unis via la Guinée. Il les a retirés 26 mille dollars. Ces Népalais étaient calfeutrés depuis quatre (4) mois dans un bâtiment qu’il a pris à Lambanyi. Ce monsieur sera recherché et arrêté pour qu’il vienne répondre devant nos tribunaux pour tout ce qu’il a commis», a déclaré le Colonel Moussa Tiegboro Camara, avant de faire savoir que les document trouvé ce Daniel sont des faux documents.

Selon les services spéciaux, deux guinéennes qui voyageaient par le canal de ce réseau pour Istanbul (Turquie), sont actuellement bloquées à Téhéran (Iran). Le père d’une d’entre elles, qui a témoigné devant la presse, a laissé entendre que sa fille est perdue de vue il y a près d’un mois.

Interrogé, les deux présumés trafiquants ont tous reconnu leur participation à ce réseau. Le nommé Mory Mara, qui dit être un jeune frère de Daniel, a affirmé que c’est lui qui réceptionnait les colis de Daniel et achetait du manger pour les deux Népalais logés par son frère.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top