A LA UNE

M. Ansoumane Kaba à l’Académie de la CGECI 2017 : «Nous sommes venus apprendre de nos amis ivoiriens…»

Présent à Abidjan à la 6ème édition de l’Académie du secteur privé ivoirien, dans la peau de chef de la délégation des hommes d’affaires guinéens, M. Ansoumane Kaba, PDG de Guiter SA et président du CNP-Guinée, est très actif et très sollicité aussi bien lors des panels qui ponctuent cette rencontre d’Abidjan que lors de discussions avec les officiels et les hommes d’affaires ivoiriens.

Dans la matinée de ce vendredi, en marge de la cérémonie d’ouverture, c’est à titre de président du patronat guinéen, du moins tel qu’il a été présenté par les organisateurs, qu’il a pris part aux côtés du ministre Boubacar Barry, du ministre Thierry Tanoh de la Côte d’Ivoire et de Jean Marie Ackah, à un panel portant sur les conditions à créer par les Etats pour favoriser l’émergence des ‘’ champions nationaux’’.

Au cours des échanges, il a exposé ses vues sur la nécessité pour les pays de la sous-région d’arriver à cet objectif, pour aider les opérateurs économiques locaux, à contribuer de manière efficace à la croissance tant souhaitée.

Pour y parvenir, M. Ansoumane Kaba, en a appelé au sens d’écoute du gouvernement, à l’existence d’un cadre permanent d’échanges entre les autorités et le secteur privé, mais aussi à la mise en œuvre de conditions permettant aux entreprises locales de se frayer un chemin face à la concurrence inégalitaire que leur imposent les multinationales.

Au terme de la cérémonie d’ouverture de ce rendez-vous de haut niveau des patronats ivoirien et guinéen, M. Kaba s’est prononcé sur le partenariat enclenché entre les secteurs privés des deux pays, ainsi que sur l’impérieuse nécessité pour le secteur privé guinéen de parler désormais d’une seule voix.

Pour lui, c’est unis que les hommes d’affaires guinéens deviendront forts à l’image de leurs homologues de la Côte d’Ivoire.

Ci-dessous, l’interview vidéo qu’il a accordée à notre envoyé spécial à Abidjan :

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top