A LA UNE

Massacres du 28 septembre : «Nous n’allons jamais oublier ce jour»

Le siège de l’Association des Victimes,  Parents et Amis du 28 septembre 2009  (AVIPA), a servi de cadre ce jeudi, 28 septembre 2017, à la cérémonie  de commémoration du huitième anniversaire  des événements douloureux  du 28 septembre 2009. 

Cette cérémonie a connu la présence de  représentants de la délégation de l’UE en Guinée et des ONG de défense des Droits humains.

La présidente de l’AVIPA, Asmaou Diallo, a rappelé d’abord  que ce jour marque le 8ème anniversaire des massacres horribles perpétrés le lundi, 28 septembre 2009 au stade du même à  Conakry.

«Il vous souviendra que les évènements douloureux du 28 septembre 2009, traduisent une page sombre de l’histoire de notre pays, où des pauvres innocents, en quête de liberté et de démocratie, ont été injustement assassinés et brûlés dans leurs chaires. Le drame enregistré avait atteint des proportions qualifiées de crime contre l’humanité. Nous n’allons jamais oublier ce jour», a déclaré Asmaou Diallo.   

«Je demande au ministre de la Justice, Gardes Seaux, Me Cheick Sako de clôturer l’instruction judiciaire avant la fin  du mois d’octobre 2017.  A défaut, les victimes engageront une forte mobilisation dans le but de vous exiger de fixer la date d’ouverture du procès  et  de choisir le site devant l’abriter  avant la fin du mois d’octobre 2017» , a menacé la présidente de l’AVIPA, Asmaou Diallo.   

Selon un rapport de l’ONU, plus de 150 personnes ont été tuées, une centaine de femmes violées à ciel ouvert lors de ces évenement.

A noter que cette cérémonie a pris fin  par une présentation théâtrale très émouvante et pathétique, essayant de retracer  le film  des massacres du 28 septembre 2009.

Hassane Kolié

 

     

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top