A LA UNE

La Guinée est-elle un pays sauvage ? «je l’assume», dixit Cellou Dalein Diallo

Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG

Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG de ce samedi 30 septembre,  Cellou Dalein a fustigé  l’attitude du gouvernement face à la mort de deux militants lors des dernières manifestations politiques à Conakry.  Un tel comportement, dit  Cellou Dalein Diallo, «je l’ai qualifié de sauvage, je l’assume parce que ce n’est pas ce qu’on attend d’un gouvernement de la République». La semaine passée, il a affirmait que nous sommes dans un pays sauvage.

«Depuis l’avènement d’Alpha Condé au pouvoir, nous sommes en train de subir sans que jamais le gouvernement, qui ne se considère pas comme celui de tous les Guinéens, mais d’une partie du peuple, ne vienne exprimer sa compassion ou sa solidarité. Ils sont restés indifférents», fustige le président de l’UFDG.

Pourtant, poursuit-il,  le Président  Condé est allé une fois rendre visite à des gendarmes hospitalisés, suite à une manifestation de l’opposition.

Plus loin, le leader a laissé entendre devant ses militants  que l’opposition républicaine entre  dans une série de manifestations pour protester contre ce que cette partie de l’opposition guinéenne qualifie de stigmatisation, d’exclusion, d’injustice et de violation des droits les plus élémentaires des Guinéens.

Comme d’habitude, Cellou Dalein Diallo a invité  ses militants à se  mobiliser davantage pour préparer la prochaine marche qui va se tenir le 04 octobre prochain à partir de la Tannerie. 

Alhassane Djigué & Marly Sall

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top