A LA UNE

Paul Moussa Diawara : «Il n’est pas question de laisser la commune de Matoto dans les mains des prédateurs» 

La Commission Electorale  Nationale Indépendante (CENI), a proposé la date du 4 février 2018 pour la tenue des élections communales plusieurs fois repoussées.

 A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du parti Mouvement des Patriotes pour le Développement (MPD) ce samedi 30 septembre 2017, son président, Paul Moussa Diawara,  a appelé ses militants de la commune de Matoto à faire un choix judicieux à l’occasion de ces élections communales.

 «Il n’est pas question de laisser la commune de Matoto dans les mains des amateurs, des prédateurs, des opportunistes. Nous voulons des fils du terroir, capables, déterminés et patriotes pour la commune. Nous devons refuser la loi implacable de l’argent, de la corruption et de l’achat de nos voix. Si vous vendez votre âme au diable, vous êtes perdus. Si vous vendez vos voix aux opportunistes, vous êtes perdus parce qu’ils vous donneront des miettes qui ne vous feront pas sortir de la misère», a lancé Paul Moussa Diawara.

 Plus loin, le Directeur de l’Office Guinéen de Publicité (OGP) fera savoir que son parti participera à ces élections locales.

«Je vous appelle à la mobilisation et à la prise de conscience. (…) Le MPD participera aux élections communales parce que nous avons une ambition pour notre nation. Nous avons déjà fait preuve de ce que nous sommes capables en ayant la possibilité de transformer une structure comme l’OGP, qui n’était pas connue dans ce pays », a déclaré Paul Moussa Diawara.

 Il faut noter qu’au cours de cette rencontre politique, Diabaty Doré, président du RPR, et Ahmed Sékou Traoré du Front Citoyen, étaient parmi les hôtes de Paul Moussa Diawara.

 Mamadou Sagnane 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top