A LA UNE

Fête de l’indépendance : «Nous n’avons pas été de bons héritiers», Général Facinet Touré

La Guinée célèbre ce lundi 02 octobre 2017, l’an 59 de son accession à l’dépendance. A Conakry, ce qui focalise la commémoration de cette date, c’est bien le dépôt d’une gerbe de fleurs par le Chef de l’Etat, à la place des martyrs.

C’est dans la commune de Kaloum, en présence de plusieurs personnalités, témoins du cheminement du pays qui a dit Non le 28 septembre 1958 .

En marge de cette cérémonie, notre reporter a tendu son micro au Général Facinet Touré, médiateur de la République.

«Le 28 septembre, tout le peuple s’est levé comme un homme pour voter Non», nous confie-t-il.

Mais aujourd’hui, déplore-t-il, c’est dommage de constater qu’après plusieurs années parcourues, nous sommes en train de perdre la plupart des acquis que nous avions.

«Nos parents étaient unis, ils avaient le sens de l’humanité, le respect de la parole donnée, mais aujourd’hui qu’est-ce nous avons de tout ça ? Nous n’avons pas été de bons héritiers pour nos devanciers», regrette-t-il.

«Il est temps qu’on s’arrête et qu’on réfléchisse pour mieux nous projeter, je ne dirais pas que tout ce que nous avons fait jusqu’aujourd’hui est mauvais, mais on espérait mieux que ça en prenant notre Indépendance», conclut-il.

Alhassane Djigué, depuis la place des martyrs

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top