Actualités

O2 octobre : La plateforme Esprit Citoyen appelle les Guinéens à assumer leur histoire pour un avenir radieux (Déclaration)

Nous célébrons aujourd’hui nos 59 ans d’indépendance et nous avons des perceptions différentes de notre histoire.  Pour certains, le «NON» au Général De Gaulle le 28 septembre 1958 qui a abouti au 02 octobre avec le slogan du président Ahmed sékou Touré « Nous préférons la liberté dans la pauvreté que l’opulence dans l’esclavage», est ce qu’il y a retenir et que cela est une fierté à partager pour toujours.

Pour d’autres, qui ont subi des exactions du premier régime, le manque de liberté, la persécutions et surtout le fameux camp boiro qui a conduit à la perte d’élites guinéennes est ce qu’il faut retenir du premier régime.

Ces deux positions continuent toujours à freiner le progrès social pour que les Guinéens puissent observer dans la même direction. A cela s’ajoute le manque d’Etat depuis et surtout ces dix dernières années, en plus de la manipulation ethnique faisant croire que d’autres citoyens sont supérieurs aux autres, diviser pour mieux régner afin de faire oublier les problèmes sociaux saillants qui touchent le citoyen Guinéen, une éducation bancale, le manque d’hôpitaux pour des soins de base, une administration corrompue qui use le citoyen qui la fait vivre en plus le manque d’emploi et de perspective qui pousse au pessimisme de trop, accusant des fois à tort  le passé et ne pas agir sur le présent .

Face à ce contexte, la plateforme Esprit Citoyen lance un appel aux citoyens Guinéens d’assumer leurs histoires afin d’agir sur le présent pour un lendemain meilleur, on ne peut réécrire une histoire, une histoire ne pourra jamais être parfaite.  Par contre, si on apprend d’elle en acceptant les faits, nous aurons la possibilité de construire un lendemain meilleur.

Sékou Touré a été le premier président de la Guinée qui a été le précurseur de l’indépendance et nous lui devons cette reconnaissance sans nier aussi l’injustice que des citoyens ont subi et dont le seul crime s’il existe est d’avoir aimé et voulu servir la Guinée.

Nous ne pourrons pas construire l’avenir en niant notre histoire ou en la refusant au contraire en assumant et en posant des actes pour que chaque citoyen Guinéen ait l’empathie afin que nous puissions regarder ensemble vers ce progrès social qui conditionnera au progrès économique que les Guinéens attendent depuis et jusqu’à nos jours.

La reconnaissance et la justice, notre devoir commun

Il ne peut y avoir de paix sans la justice et il ne peut y avoir d’avenir commun sans reconnaissance de notre histoire à la fois sur les points positifs ainsi que négatifs.

Nous devons reconnaître le travail qui a été abattu par nos aînés pour arracher notre indépendance bien mérité à la tête feu Ahmed Sékou Touré et également reconnaître le préjudice subi.

Ni la France moins encore l’Allemagne ou la Russie n’ont des histoires parfaites. La colonisation, avec toutes ses atrocités, qui a été faite par la France qui est un point négatif de leurs histoires est assumée bien évidemment.

L’Allemagne, avec le système Nazie mis en place par Adolf Hitler, est également assumé par les Allemands de même avec la Russie à sa tête Staline. Là aussi avec les milliers  de morts, l’histoire  est assumée par les Russes.

Ces exemples suffisent pour que nous sachions que les histoires sont à assumer et l’Etat doit jouer un rôle pour que ce passé ne freine l’avenir.

C’est pour cela que la plateforme Esprit citoyen demande pardon à tous ceux qui ont subi l’injustice depuis les indépendances jusqu’à nos jours.

La citoyenneté, la démocratie et les problèmes sociaux, notre devise commune

Il n’y a pas de demi-Guinéens, ni des Guinéens supérieurs à d’autres, nous sommes tous des citoyens Guinéens qui devront avoir l’amour et l’empathie pour chaque citoyen, peu importe ses origines ethniques.

Nous devons comprendre que l’injustice n’a aucune affiliation ethnique, elle agit sur chacun d’entre nous si nous essayons de défendre ce qui est bien et juste.

Par conséquent, il est de notre responsabilité de refuser toute manipulation ethnique pour accepter que l’autre subisse ce que nous ne sommes pas prêts à subir. Agissons partout pour que la citoyenneté soit une réalité et non un slogan, que tous les Guinéens soient traités selon les lois de la République. Au-delà, les problèmes sociaux à savoir le manque d’éducation, d’emplois, d’hôpitaux et des perspectives dans l’avenir doit être notre lutte commune pour obliger l’Etat à s’intéresser aux citoyens et de trouver des solutions à leurs besoins.

Dans les prochaines années, nous serons appelés à lutter pour que la démocratie soit une réalité, l’alternance au pouvoir, nous devons agir pour que cela soit un fait acquis et que désormais chaque homme politique subisse le verdict du citoyen qui doit décider de qui le dirigera.

Nous devons agir pour ne pas que ceux qui nous ont mis dans cette situation chaotique «la vieille école» qu’elle récidive. La plateforme Esprit citoyen, conformément à sa vision, agira pour que la citoyenneté, la démocratie et les problèmes des Guinéens soient le moteur de tout Guinéen pour un avenir radieux.

 

Nous souhaitons bonne fête à tous les Citoyens Guinéens.

La plateforme Esprit Citoyen

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top