Actualités

La Guinée met en place un groupe de travail dédié à l’amélioration de l’absorption des financements extérieurs

Par circulaire N° 507 du 19 juin 2017, un Groupe de Travail sur l’amélioration de l’absorption des financements extérieurs a été mis en place sous la coordination de la Primature et avec l’appui technique du Ministère du Plan et de la Coopération Internationale.

Le Groupe de Travail est principalement chargé de :

–       Faire le point sur le niveau d’exécution des portefeuilles sur un échantillon représentatif de partenaires techniques et financiers (P.T.F.) ;

–       Identifier les principaux points de blocage actuels (non structurels) dans la mise en œuvre de chaque projet, les actions et mesures susceptibles de les lever et/ou d’absorber les ressources disponibles et d’en assurer le suivi ;

–       Réévaluer les contraintes d’ordre structurel, faire un état de la mise en œuvre des mesures déjà identifiées par les différentes parties prenantes, et proposer toute mesure additionnelle susceptible d’adresser ces contraintes.

Dans le cadre de ce mandat, le Groupe de travail a procédé, dans une première phase,  à la revue des portefeuilles d’un échantillon de P.T.F. bilatéraux et multilatéraux en concertation avec les représentants de ces P.T.F., d’une part, et les Secrétaires Généraux ainsi que les responsables de projet, d’autre part.

Cet exercice pilote a conduit à l’identification des projets présentant un défaut et/ou un risque d’absorption à date, et à l’analyse des principaux points de blocage, dont les résultats sont joints à la présente.

Les départements ministériels concernés par cette liste de projets sont invités à prendre toutes les dispositions utiles, afin de s’assurer de la bonne mise en œuvre des directives issues de cet exercice ainsi que toute autre mesure corrective pouvant contribuer à l’amélioration de l’absorption des ressources.

Dans un contexte marqué par l’organisation prochaine du Groupe Consultatif pour la mobilisation d’importantes ressources financières pour la mise en œuvre du PNDES et la nécessité d’accélérer l’exécution des projets et programmes disposant de financements extérieurs, le Gouvernement doit, tout en veillant à garantir la qualité de la dépense, s’atteler à l’amélioration de leur absorption.

En sus des réformes structurelles entreprises actuellement par le Gouvernement, l’atteinte de cet objectif nécessite un meilleur suivi de la mise en œuvre des projets par les départements en concertation avec les Partenaires Techniques et Financiers.

Par conséquent, l’ensemble des Chefs de départements ministériels sont chargés de veiller au suivi systématique et renforcé des projets au sein de leurs départements respectifs.

 Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Mamady Youla

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top