Actualités

Caisse Nationale de Sécurité Sociale : Une grogne qui sent de la manipulation

Après le ministère en charge du Travail la semaine dernière, un groupe de manifestants étaient ce mercredi devant les locaux de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS).  Les manifestants, munis de pancartes, scandent des slogans hostiles à l’actuel Directeur Général, Malick Sankon, fraichement revenu de Dakar où il était allé finaliser des tractations ayant permis à la Guinée de signer un important accord avec l’Institution de Prévoyance Retraite du Sénégal (IPRES).

Selon nos informations, le but ultime de cette manifestation de quelques personnes, est d’obtenir le limogeage de Malick Sanckon, dont les reformes ne cessent de séduire pourtant son ministre de tutelle, Albert Damantang Camara avec qui il était il y a quelques semaines  à Gbessia où la Caisse est sur le point d’offrir  un hôpital moderne à la Guinée, et le Chef de l’Etat dont il ne cesse d’ailleurs de défendre les idéaux de changement et de quiétude sociale dans le pays.

Ce jeudi 11 octobre, une mission de l’Ambassade de la Chine est attendue dans les locaux de la Caisse pour s’enquérir des réalités et, dans la mesure du possible, envisager un soutien en faveur de cette institution qui fait la fierté des travailleurs retraités.

Les ambassadeurs de plusieurs pays comme celui du Japon, sont passés apprécier le réformes en cours au sein de la CNSS, qui ne cesse de jouer un rôle de premier plan dans le système de protection sociale en Guinée.

Lors de son passage, l’un des ambassadeurs n’a pas manqué de certifier que les Guinéens peuvent désormais passer par le centre de diagnostique construit par la CNSS au lieu d’aller faire le test ailleurs. Ce centre, inauguré par le Chef de l’Etat, est devenu une référence.

Les différentes opportunités de formation à l’extérieur du pays notamment en Côte d’Ivoire et en France, offertes aux travailleurs et l’amélioration du service sont aussi des actions palpables de nos jours à la Caisse Nationale de Sécurité Social.

A suivre

Mamadou Saliou Baldé

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Guinee

    11 octobre 2017 at 18 h 39 min

    Je me demande pourquoi a chaque qu’il y a de l hypocrisie c’est un peulh qui le fait. Honte à toi Mamadou Saliou. Sais tu que c est le meme sankhon qui a passée plus d un milliard de marché à sa fille ? Qu est ce que l’IPRES peut apporter à la Guiné ? Bande de démagogue

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top