A LA UNE

Crise de Kérouané/Faya Millimono aux jeunes en colère: «Soyez fermes et refusez d’être achetés»

Après une délégation récusée par une bonne partie de la jeunesse de Kérouané, une autre, conduite par le gouverneur de la région administrative de Kankan,est en séjour dans cette préfecture.

Mohamed Gharé et sa suite tentent de calmer les ardeurs après des jours de manifestations contre l’enclavement de la ville.

Le président du parti Bloc Libéral (BL), Dr Faya Lansana Millimono, dans un entretien accordé à des reporters de Mosaiqueguinee.com ce vendredi 13 octobre, a lancé un message aux membres de cette délégation et aux jeunes en colère. «Ce qu’on peut dire à ceux qui sont allés pour négocier, n’allez pas simplement avec la volonté de calmer la situation pour la calmer. Dites la vérité aux Guinéens. Il faut qu’il y ait un engagement ferme, qui soit pris et qui soit suivi d’actes tout de suite. S’ils vont pour faire des déclarations farfelues comme des messages que nous entendons ici à Conakry, la crise reviendra. Il faut qu’on sorte des promesses fallacieuses », a lancé l’opposant.

Faya Millimono donne raison à ces jeunes qui réclament plus d’emplois et de routes. Ils les invite non seulement à ne pas faire des casses, mais aussi à rester fermes.

«Je comprends les cris de coeur des jeunes de Kerouané qui viennent d’ailleurs d’avoir un soutien de taille de la part des femmes. Aujourd’hui les jeunes ont raison. La seule chose que je leur donne comme conseil, c’est de dire de ne rien casser. Parce que, ce que vous cassez nous appartient tous et on sera obligé un jour de reconstruire. Mais soyez fermes et refusez d’être achetés. Si les uns parmi vous acceptent d’être achetés, vous allez perpétuer la souffrance de tout le monde», a conseillé le président du BL.

« J’invite le Président et son gouvernement à arrêter de faire des discours pour poser des actes qui puissent redonner de l’espoir au peuple de Guinée. Les discours sont très bons,  mais les actes son encore mieux », a-t-il conclu.

A suivre

Mamadou Sagnane & Alhassane Kolié

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top