Actualités

Kindia : fin de la concertation des plateformes multisectorielles de gouvernance locale en  Basse Guinée

Les travaux de concertation des plateformes multisectorielles de gouvernance locale en Basse Guinée ont pris fin ce jeudi sur de fortes recommandations, a constaté notre correspondant basé dans la localité. La cérémonie de clôture a été présidée par Madame Cissé sanranbge Camar, gouverneur de la région administrative de Kindia.

L’initiative est de l’ONG Alliance pour la promotion de la Gouvernance et des Initiatives Locales (AGIL), avec l’appui de l’Union Européenne à travers le Programme d’Appui à la société civile (PASOC).

La porte parole des participants, madame Camara Aminata, a sollicité que de tels ateliers se perpétuent. « Nous sommes convaincus désormais d’être mieux outillés, non seulement par rapport à la connaissance générale du processus de mise en place, mais aussi et surtout par rapport au fonctionnement et à la structuration d’une plateforme multisectorielle», a-t-elle déclaré.

Au cours des deux jours de travaux, trois présentations ont eu lieu. La première portait sur le thème Plateforme communautaire, la deuxième sur le thème Cellules de Recevabilités et le la troisième sur le thème Coffret communautaire.

Au sortir de ces débats, des recommandations ont été faites.  Parmi ces recommandations, le renouvellement du contact auprès des sous-préfets qui président la plateforme afin que le coffret soit mis à jour à temps réel et de manière permanente, la capitalisation des initiatives antérieures de CCAP, le développement du programme « Faisons Plus », Le développement de l’initiative au plan locale.

La représente du Régisseur/Chef d’Equipe du PASOC, Adjirata Baldé a fait une invite aux autorités de Kindia et aux partenaires de s’investir davantage. «Je demanderais aux autorités  de la région de Kindia à tous les niveaux, aux partenaires techniques et financiers, aux organisations de la Société Civile Guinéenne de s’investir davantage dans les actions de gouvernance pour le bien-être des populations guinéennes et pour une société civile plus forte », a-t-elle dit.

 «L’atelier de deux jours n’était qu’une rencontre pour montrer le chemin, voir comment le travail pourrait continuer et améliorer davantage le travail sur les thématiques qui ont été abordés», a déclaré pour sa part, le directeur Exécutif de l’ONG AGIL Mory Condé .

Pour la gouverneur madame Cissé sanranbge Camara, elle a souhaité que les propositions émises soient traduites en actes concrets.

Siba Toupouvogui correspondant régional Mosaiqueguinée.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top