A LA UNE

Communales : l’UPR appelle à protester contre les montants de cautionnement jugés exorbitants

La commission électorale nationale indépendante a fixé les montants de cautionnement des candidatures à 8 millions  pour les communes urbaines  et 3 millions pour les communes rurales. Le plafonnement pour la campagne est quant à lui fixé à 6 milliards.

A l’occasion de son assemblée générale hebdomadaire de ce samedi 02 décembre 2017, le parti Union Pour le Renouveau (UPR), dirigé par Bah Ousmane qui a d’ailleurs présidé cette rencontre politique, a décliné sa position par rapport à cette décision de la CENI.

L’UPR, aux dires de son secrétaire chargé des questions électorales, est contre le paiement de ce montant.

«Par rapport au cautionnement et au plafonnement de la campagne, la position de l’UPR, c’est que nous sommes contre. Parce qu’aucune subvention ne sera donnée à un parti politique par rapport à ces élections communales. Dans les conditions normales, on devrait subventionner les partis politiques pour leur permettre de faire librement leur campagne. C’est ce qui se devait. On a parle de plafonnement de la campagne pour un montant de 6 milliards de dépense. Ça c’est grave ! Si l’opportunité était offerte à tout le monde de payer ce montant, qui perd ? Ce n’est pas la Guinée ?… Nous devons nous ressaisir, maîtriser nos textes et protester parce que la Guinée appartient à tous les Guinéens», a réagi Dr Boubacar Biro Barry, appuyé dans sa communication par son président, Bah Ousmane.

SAGNANE

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Pingback: Communales : l’UPR appelle à protester contre les montants de cautionnement jugés exorbitants | Africa Report on Business

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top