A LA UNE

Société : retour sur la célébration de la journée internationale des personnes handicapées

La Guinée a célébré le 03 décembre dernier, la Journée Internationale des personnes handicapées. La cérémonie officielle organisée à cet effet à la Bluezone de Kaloum, a été placée sous la présidence du Premier ministre, Mamadi Youla.

Malgré tous les efforts consentis, fait savoir une personne handicapée devant les officiels, cette couche sociale rencontre encore beaucoup de problèmes liés à la lecture spécifique du handicap.

« La variété de ces problèmes touche entre autre aux réglementations sociales, dévalorisantes de la personne handicapée, à l’accessibilité globale, à leur représentativité politique et à la législation globale… Les personnes handicapées en Guinée connaissent les problèmes d’accessibilité de manière globale: accès à l’éducation, à la santé, à l’information, à l’emploi, à la communication, aux infrastructures publiques et privées, au logement et au transport », déplore-t-il, tout en ajoutant que ces problèmes constituent un obstacle à la participation sociale économique et politique des personnes handicapées.

La ministre de l’Action Sociale,  dans son discours, a tenu à plaider, elle aussi,  pour des mesures de protection et de promotion des personnes handicapées.  Ceci, dit-elle, à travers l’offre d’une protection sociale suffisante, l’établissement de politiques et programmes inclusifs et enfin la promotion et le respect des normes et législations pour le bénéfice des personnes handicapées et  les communautés dans leur ensemble.  Ces investissements qui n’épargnent personne, à son avis, auront l’avantage de faciliter la libération du potentiel de nos génies créateurs et du talent qui sommeille en chacune des personnes handicapées.

A son tour, le chef du gouvernement a indiqué que la convention relative aux droits des personnes handicapées, adoptée en 2006 par l’organisation des nations unies, a fait progresser les droits et le bien être des personnes handicapées. Le programme de développement durable à l’horizon 2030, auquel la Guinée a adhéré, poursuit-il,  s’engage à ne laisser personne de côté.

Si beaucoup confondent les personnes handicapées à des mendiants, le Premier ministre, pour sa part, estime  qu’en tant que bénéficiaires et agents du changement, ces personnes peuvent accélérer le processus d’un développement inclusif et durable, et promouvoir une société résiliante pour tous.

Mamadi Youla a  fait remarquer que efforts du gouvernement dans la protection de cette couche sociale, doivent être amplifiés par ceux de chacun dans la société.

« La problématique de protection et de la promotion des personnes handicapées ne doit pas être l’apanage exclusif du gouvernement, elle doit concerner toute la société guinéenne. J’invite donc tous les acteurs concernés à s’investir dans la protection et la promotion des personnes handicapées telle que prévue à l’article 09 de la constitution » , a-t-il déclaré.

Placée sous le thème ‘’ Ensemble, investissons pour libérer l’immense potentiel des personnes handicapées’’,  cette cérémonie a été organisée par le ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, en collaboration avec l’UNICEF et le PNUD. Elle a rassemblé des handicapés venus de la Guinée et de la Sierra-Leone.

TAC

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top