Actualités

Communales 2018 : des difficultés dans la mise en œuvre du dispositif informatique pour la gestion des candidatures

Pathé Dieng

Dans la circonscription électorale de Labé, les opérations de relocalisations des électeurs s’est achevée sur une note de satisfaction de la mission de supervision. La constitution des commissions de gestion des candidatures  est également achevée et leur implantation dans les différentes CESPI est en cours.

Cependant, des  problèmes non moins importants, existent. Il s’agit de l’alimentation des kits informatiques en électricité, l’adaptation de ces kits et leur entretien. Dans un entretien avec notre correspondant régional, Pathé Dieng, chef de la mission, a accepté de décrire cette situation,  sans langue de bois.

La CENI a reçu et déployé un dispositif  extrêmement performant, très sophistiqué des  mains de ses partenaires techniques. Mais ce matériel n’avait pas été accompagné de groupes électrogènes pour l’alimentation en électricité.

Puisque la CENI avait un matériel hérité la Sagem, de Sabary et de Way mark  nous avons estimé qu’envoyer ce matériel sur le terrain pourrait permettre de  pallier  cette lacune. Malheureusement, les groupes qui ont été envoyés sont un peu en deçà de la performance des kits informatiques qui ont été envoyés et qui sont de la dernière génération, explique Pathé Dieng Commissaire à  la CENI et superviseur du préparatif du scrutin dans la région de Labé. Donc, avoue-t-il, nous avons de petits problèmes d’alimentation en électricité.

La CENI  est en train de trouver des plans B à ce problème, rassure Pathé Dieng. «Partout où il y a de l’énergie électrique, nous allons procéder à l’alimentation des kits informatiques par ce biais», envisage le commissaire qui cite l’exemple de Hafia dans Labé, qui est alimenté en énergie électrique.

Dans les autres circonscriptions, la CENI est en train d’étudier les dispositions les meilleures, selon Pathé Dieng, pour pouvoir alimenter les kits.

En attendant que la CENI ne trouve la solution idoine, les CESPI vont trouver les moyens de trouver un groupe électrogène ne serait ce qu’en location pour que le processus ne s’arrête pas. Puis que ce 06 décembre 2017, il sera déclenché le test pilote de gestion des candidatures.

La deuxième difficulté est liée aux imprimantes qui sont de dernière génération et multifonctions, déployées dans des circonscriptions où il n’y a ni techniciens ni d’électricité. L’Institution a donc trouvé qu’il était important de faire venir d’autres imprimantes moins sophistiquées mais qui puissent répondre aux différentes préoccupations  qui  sont exprimées par les différentes commissions. Sur les dix sous-préfectures et la commune urbaine de Labé, ce sont quatre CESPI au total qui ont ce problème selon Pathé Dieng. «Nous aurons des imprimantes de rechange qui pourront nous permettre de résoudre ce problème»,  soutient-il.

Ces deux préoccupations posent énormément de problèmes dans la circonscription de Labé. La troisième préoccupation, qui devrait trouver solution ce mardi, concerne le carburant et le  lubrifiant pour alimenter les groupes déployés.

Alhadji Kensema

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top