A LA UNE

Insécurité à Mandiana: un formateur arabe tué à Baladougouba

L’information vient juste de tomber sur le desk de Mosaiqueguinee.com. Elle fait état de l’assassinat à bout portant du nommé Ouwé Gueri qui a quitté l’Arabie Saoudite pour venir donner des formations aux imams et professeurs de langue arabe de la sous-région.

Dès le lendemain de l’arrivée de cette équipe, les séances de formations appelées ( Dawa) ont commencé. C’est le centre islamique Békène de Siguiri situé à côté de la cité des chinois qui a servi de cadre à ces premières séances. A l’issue de cette première journée, d’autres séances de travail ont été initiées dans les villages environnants de Siguiri et c’est dans ce sillage que le dévolu a été jeté sur Balandougouba, situé à une quarantaine de Kilomètres derrière le fleuve Niger, nous rapporte notre informateur.

Interrogé par notre rédaction sur les circonstances de cet assassinat, Oustase Abdoulaye Sylla, l’un des membres de cette équipe de formateurs nous raconte le film de l’évènement :

« C’est à 17h T.U, que la voiture qui avait à son bord 6 personnes dont deux Arabes a pris la direction de Balandougouba. Arrivés au bord du fleuve et faute de moyens nous permettant de traverser le fleuve en voiture, nous avons dit au chauffeur de nous attendre à côté du véhicule, car la mission ne devrait durer que 2 heures. C’est ainsi que nous avons emprunté la pirogue.  A notre retour de Balandougouba vers 20h, à quelques mètres du fleuve, un inconnu venu de nulle part est sorti de la brousse et a tiré  à bout portant sur l’un des conférenciers en la personne de Ouwé Guéri qui a succombé sur place. Sory Kanté, le villageois qui a eu la gentillesse de nous accompagner et qui  conduisait la moto a reçu une balle. Ce dernier se trouve à l’hôpital de Kankan pour des soins intensifs », nous explique-t-il.

Toujours selon notre interlocuteur, le corps de Ouwé Gueri se trouve actuellement à la morgue de la SAG (Société Aurifère de Guinée).

Le tireur en caval, mais il est activement recherché par les autorités des deux  préfectures : Siguiri et Mandiana.

Il faut rappeler que Ouwé Gueri et Manssour El Hécbi sont venus à Siguiri pour une mission en faveur de la religion musulmane. .

Moussa Djélibakörö Kéita Journaliste

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top