A LA UNE

Le ministre Marc Yombouno porte plainte contre le préfet de Guéckédou et le directeur national du budget

Le courant ne semble plus bien passer entre le ministre Marc Yombouno et Louis Faban Mara, préfet de Guinée.

En séjour depuis la semaine dernière à Guéckédou dans le cadre de la campagne électorale pour le compte du RPG-Arc-en-ciel, le ministre du commerce, Marc Yombouno accuse le préfet de Guéckédou et le directeur national du budget  d’insoumission à son égard.  Cette information nous a été  rapportée par une source digne de foi.

Joint au téléphone par un reporter de Mosaiqueguinee.com, ce mercredi 24  janvier 2018, le préfet de Guéckédou, Louis Fabon Mara n’y est pas allé de mains mortes pour exprimer sa désolation face à cette attitude du ministre Marc Yombouno.

«Il a dit aux sages que  je ne le respecte pas. Durant toutes les missions qu’il effectue dans ma préfecture, je n’organise pas de cérémonies pour l’accueillir. Que je ne lui rends pas visite chez lui durant tout le temps qu’il passe à Guéckédou. Comme vous le savez, je n’aime pas  faire de la démagogie pour quelqu’un, je respecte le protocole et tous les cadres du parti le savent. Mais je ne ferai jamais de démagogie pour quelques raisons que ce soit. Voilà ce que j’ai dit aux sages lors de notre rencontre après les accusations portées sur moi par  le ministre Marc Yombouno », nous a confié le Préfet de Guéckédou, Louis Fabon Mara.

Aussitôt saisis par cette plainte, les sages de Guéckédou ont séance tenante convoqué une rencontre entre les principaux concernés. Et les sages, conseils à l’appui, sont apparemment parvenus à enterrer la hache de guerre entre les trois frères dit-on du côté de Guéckédou.

Le directeur national du budget, dit s’être compris au sortie de cette convocation des sages et qu’ils vont désormais travailler de façon synergique pour le développement de Guéckédou, leur préfecture commune.

« Il y a eu bien sûr des incompréhensions entre le ministre du commerce et moi. Cela peut arriver dans  toutes  les relations entre des êtres humains. Heureusement, l’implication des sages  a permis à chacun de nous de mettre en avant l’intérêt de notre préfecture. L’intérêt de notre parti politique. Ces malentendus sont, à partir de ce Mercredi enterrés. Désormais, nous allons tout faire pour renforcer d’avantage nos relations, contribuer ensemble au développement de notre préfecture », a promis Richard Kamano.

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top