Actualités

Communales 2018 : Moussa N’Dassima Camara, candidat pour la commune rurale de Kassadou dévoile ses ambitions

A moins de 24h de la clôture de la campagne électorale en vue des élections communales du 04 février 2018, les candidats s’activent pour convaincre le maximum d’électeurs dans leurs zones respectives. Moussa N’Dassima Camara est candidat du parti Bloc libéral (BL) de Dr Faya Millimono pour la tête liste de la commune rurale de Kassadou, une sous-préfecture de Guéckédou située à 64 kilomètres du centre-ville.

 

Contacté par un de nos reporters ce jeudi, 1er février 2018, ce jeune candidat titulaire d’une licence en sciences politiques de l’université Général Lansana Conté de Sonfonia a fait état de son projet pour sa zone natale où il est candidat. La priorité pour sa sous-préfecture, porte tout d’abord sur la réconciliation entre les deux communautés résidant à Kassadou.

 

« Quand je serai élu à la tête de la commune rurale de Kassadou, ma priorité sera tout d’abord la réconciliation sous-préfectorale. Kassadou n’est composée que de deux (2) ethnies qui sont les Kissis et les Lélés, mais l’ancien régime dans sa politique de gestion du pouvoir a divisé ces deux ethnies pour pouvoir régner. Actuellement ces deux ethnies se méfient l’une de l’autre. Et moi j’entends faire la réconciliation entre mes communautés. Nos routes sont très dégradées. Une fois à la tête de la commune rurale, mon équipe et moi feront en sorte qu’il y ait un reprofilage au niveau des pistes rurales. L’éducation étant la base de tout développement, nous ferons en sorte que celle-ci soit assurée dans la sous-préfecture », a déclaré Moussa Camara qui se fait affectueusement appelé N’Dassima.

Poursuivant, ce candidat pour la commune rurale de Kassadou soutient qu’il s’attèlera pour l’obtention d’eau potable, mais aussi la promotion de l’agriculture.

« Nous nous battrons pour un approvisionnement progressif des villages en eau potable et nous construirons des bâtiments administratifs que j’ai appelé dans mon projet ‘’cité des districts’’ pour abriter de grandes rencontres dans notre commune rurale. Nous allons promouvoir l’agriculture qui est un élément indispensable tout en instituant un code de cohabitation entre les agriculteurs et les éleveurs », a ajouté Moussa N’Dassima.

 

Il faut rappeler que pour la commune rurale de Kassadou, quatre (4) candidats sont en lice pour occuper sa tête. La bataille pour rafler la mise ne s’annonce donc pas aisée.

 

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top