A LA UNE

Cellou Dalein Diallo après son vote : «On nous a remonté quelques difficultés et des tentatives de fraudes mais… »

Comme annoncé précédemment, c’est ce dimanche 04 février 2018 que se tiennent effectivement les élections communales après plusieurs années de report. Ainsi, ce matin, en compagnie de sa famille, le chef de file de l’opposition guinéenne et président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée(UFDG), El hadj Cellou Dalein Diallo s’est acquitté aux environs de 11h30, de son devoir civique.

Il a voté à quelques mètres de son domicile privé dans le bureau de vote de Dixinn cimetière, situé dans le quartier Dixinn centre I, secteur Gabourya.

Au sortir du bureau de vote, le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a affiché une nette satisfaction à cause du fait que ces élections soient enfin tenues.
« Je vais me réjouir d’avoir pu enfin voter dans le cadre de ces élections locales. C’est déjà une grande victoire pour l’UFDG et pour l’opposition guinéenne qui, comme vous le savez, se sont battus pendant 7 ans pour que se tiennent enfin ces élections locales. Bien entendu, nous avons mené une campagne paisible, il faut s’en réjouir. Personnellement, j’ai pu me rendre en Moyenne-Guinée, en Haute-Guinée et en Basse-Guinée où j’ai pu faire la campagne dans de très bonnes conditions. Je suis content de constater que les Guinéens avaient soif de ces élections et sont en train de se mobiliser pour venir voter », a déclaré El hadj Cellou Dalein Diallo.

Le leader de l’UFDG souhaite ensuite que le scrutin se déroule dans la paix, dans de très bonnes conditions, dans la tolérance et dans la transparence. Il invite les compatriotes à plus de retenue et de discipline. Pour ceux qui ceux qui s’occupent du scrutin, il leur demande de faire preuve de responsabilité, d’objectivité, de transparence et d’équité pour que la vérité des urnes s’impose à tout le monde.

Par ailleurs, Cellou Dalein signale quelques difficultés et tentatives de fraudes. « On nous a remonté quelques difficultés et des tentatives de fraudes un peu partout, mais pour l’instant ça n’a pas atteint une ampleur qui mérite d’être dénoncée. Je pense que des dispositions sont en train d’être prises », a t-il fait savoir.

Pour rappel, c’est depuis 2005 au temps du feu général Lansana Conté que la Guinée devrait connaître ces élections, mais hélas ! C’est après donc 12 ans que les Guinéens sont appelés à élire aujourd’hui leurs responsables à la base.

Nous y reviendrons!

Mouctar Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top