A LA UNE

Communales 2018 : «on ne peut pas appeler ça, des élections», déplore Sidya Touré

C’est parti pour entendre  des accusations de toutes sortes notamment de la part de l’opposition concernant le déroulement du vote au compte de ces élections communales.

Intervenant dans la synergie des radios cet après-midi, le Président de l’URF a dressé un tableau très sombre du déroulement du vote

«Est-ce qu’on peut appeler ça  élections ?  On ne peut pas appeler ça des élections », a déploré Sidya Touré à l’entame de son intervention.

Le Haut représentant du chef de l’Etat indique que partout dans le pays, excepté le Fouta où il dit n’avoir pas d’informations sur le déroulement du vote,  les fraudes ont  massivement été de grande envergure.

Sidya soutient que le RPG, aidé par l’administration, a mis en branle sa machine de fraude. Il dit que le système qu’ils ont voulu attractif ne l’est pas et affirme que les ministres réunis autour du premier ministre à Kaloum sont en train de procéder à la falsification des résultats.

A la question de savoir si ses relations futures avec le Président peuvent par conséquent prendre un coup, Sidya n’exclut rien, mais voudrait que la forme y soit.

« On va porter le problème devant le bureau politique de mon parti qui va décider au moment venu », a-t-il laissé entendre.

 

ML Cissé

Commentaires

commentaires

3 Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top