Actualités

Crise togolaise : loin d’un mirage, les choses se précisent et rien ne réussit comme le succès ! (Opinion)

(Ceci est l’opinion de quelqu’un) Tout est clair et tout est bien défini ! Les Togolais se sont mis d’accord que c’est seul avec le dialogue et l’écoute que peut naître la compréhension. Le 15 février, les Togolais se réuniront et parlerons de leur avenir en commun qui est le Togo. Les points d’obstacle ont été évacués après 18 manifestations de rues à l’appel de la classe politique réunie dans un mouvement dénommé la coalition des 14 partis politiques.

Les petits changements qui font les grandes différences !

L’anarchie est partout quand la responsabilité n’est nulle part. Et pour déformer Rivarol « Tout ce qui n’est pas clair n’est pas togolais ».

Le suspens n’est pas dans l’issue de l’épisode de médiation mais dans la découverte de l’astuce des manœuvres diplomatiques gagnantes imaginées et mises en œuvre. L’on ne doutait point du succès de la mission de négociation dans la crise togolaise. Car, le retour de la coalition des 14 partis politiques d’opposition autour de la table de dialogue avait pour préalable, la participation obligatoire des médiateurs Tibou Kamara Ministre d’État guinéen et Albert Kan-Dapaah, Ministre ghanéen de la sécurité nationale. Chose qui donnait l’espoir déjà !

Pour ce qui est du médiateur guinéen, le Ministre d’État Tibou Kamara qui a séjourné au Togo pendant près de deux semaines en décembre 2017, avait pu obtenir du pouvoir togolais, la satisfaction des 10 points revendicatifs de l’opposition. Le chemin avait été déjà balisé et il ne reste que la proposition d’une date devant faire l’objet d’unanimité pour l’ouverture définitive du cadre de dialogue.

Cette percée du Ministre d’État Conseiller guinéen a légitimé davantage sa méditation dans la crise et a conquis l’âme des plus sceptiques pour un dénouement heureux de ce dur bras fer qui mettait en péril la stabilité sociale et institutionnelle du pays de Faure Gnassingbé Eyadema.

L’émissaire de Conakry n’a douté d’un seul instant de sa capacité de médiation malgré le pourrissement de la situation dont nul n’espérait grand-chose dans cette crise où le pouvoir était fébrile et à l’agonie face à une opposition ragaillardie et déterminée à en découdre de bon avec la galaxie Eyadema qui gouverne le pays depuis près de cinq décennies maintenant.

‘’L’homme des crises’’ a cru dur comme le fer que pour se réconcilier, on n’apporte pas un couteau qui tranche mais une aiguille qui coud. C’est ce qui lui a valu ce renouvellement de confiance de la part de la classe politique togolaise de toute tendance confondue.

Après donc, son plus beau trophée de chasse qui est sa gestion intelligente de la crise gambienne, le Conseiller Personnel du chef de l’État guinéen s’apprête à décrocher une autre Palme de la victoire pour son succès éclatant dans la résolution de crise togolaise.

Toujours fidèle à sa tradition « de diplomate efficace » dans les crises, le médiateur guinéen Tibou Kamara est considéré comme une grande feuille du rônier. Alors qu’il est sollicité dans de nombreuses crises y compris dans son pays d’origine, fort malheureusement, son ombre profite aux pays voisins. Car, l’entourage présidentiel guinéen est une mare à caïman qui constitue un véritable obstacle pour ce grand prêcheur de paix. Ne se sentant pas dans un milieu qui lui réconforte et lui ressemble, Tibou livre des tacles à visage découvert et désapprouve avec bravoure et sans amour tous les pyromanes qui contribuent à envenimer les tensions au pays. Force est de reconnaître aujourd’hui que sa présence au palais de la présidence soulage le pouvoir Condé qui, pendant sa première magistrature, avait toute la difficulté de fumer le calumet de la paix avec son opposition.

Des crises sociales aux crises politiques, le Ministre d’État Tibou sait faire le ménage. Il a l’art de mettre l’appât au goût du poisson.  Il devient ainsi pour nombre d’observateurs un ‘’extincteur par excellence des crises’’ qui agit louablement en vue du bien commun.

Et quand les Togolais trouvent satisfaction avec la médiation guinéenne, c’est à la fois un honneur et une victoire pour notre pays. C’est un succès qui cadre bien avec la célèbre et vivante phrase du Chef de l’État Pr. Alpha Condé « La Guinée is back ! ». Ce n’est pas du vent, c’est une réalité et un bon moment de gloire de notre retour sur la scène internationale.

C’est une manière pour moi de reconnaître le talent de chaque concitoyen qui œuvre pour la paix et qui agit pour la grandeur de notre République.

Loin de toute démagogie, Grandeur à Dieu et honneur à César. À chacun, mérite et reconnaissance !

Par Habib Marouane Camara

Journaliste et analyste Politique.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top