Actualités

Communales 2018 : retard dans la proclamation des résultats de Matoto, les candidats indépendants montent au créneau

Alors que les résultats provisoires des élections communales du 04 février sont déjà proclamés dans les autres communes de Conakry, dans la commune de Matoto, c’est toujours le statuquo. Rien n’y est dit pour le moment et la CACV (Commission Administrative de Centralisation des Votes) est même interdite d’accès car toutes les issues y menant sont bloquées par des forces de l’ordre.

Face à cette situation, les candidats indépendants de la commune de Matoto ont voulu animer une conférence de presse ce jeudi 08 février 2018 à la maison de la presse, mais elle a été finalement annulée à cause de l’absence de certains des leurs.

Interrogé par les journalistes présents, Ibrahima Seinkoun Kaba, un des candidats indépendants dans cette commune, nous dit que la conférence visait à se prononcer le retard pris dans la proclamation des résultats dans la commune de Matoto.

« Les résultats tardent à arriver et cela crée une inquiétude et aussi nourri la rumeur. Plus les résultats tardent à Matoto, plus cela rend dépressif le climat politique. Vous avez déjà vu, il y a plusieurs contestations de résultats dans les autres communes. Nous sommes la commune la plus peuplée de Guinée et nous les candidats indépendants, nous avons l’impression que notre élection dans cette commune est en train de devenir une élection nationale alors que ce n’est pas l’enjeu. Nous attendons les résultats que la CENI nous donnera pour faire une comparaison si cela est conforme à ce que nos délégués nous ont remonté, mais Il est temps que les résultats de Matoto soient publiés maintenant », nous confié le président du mouvement : Maintenant on avance.

Pour ce qui est d’éventuels jeux d’alliance pour l’élection du maire de cette commune, Ibrahima Seinkoun Kaba promet de s’allier avec les partis qui accepteront leur projet sans problème.

 « C’est une élection à  deux tours : le premier tour, les citoyens vous qualifient pour aller au conseil, mais la nature de l’élection veut que nécessairement le maire soit le fruit d’un consensus. Nous, personnellement, la liste indépendante MOA, nous irons vers tout parti qui est prêt à travailler avec l’ensemble des listes présentes et est prêt à accepter nos projets. Nécessairement, il y aura une alliance, car aucune liste n’arrivera à 50 % », a déclaré Seinkoun Kaba

En attendant la proclamation des résultats par la CACV de cette commune, Ibrahima Seinkoun Kaba appelle au calme et demande aux candidats se sentant lesés de recourir aux tribunaux pour se faire rétablir dans ses droits.

Aissata Barry  

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top