Actualités

Violences post-électorales: ONERE appelle à la retenue et exige l’ouverture des enquêtes (déclaration)

Le dimanche, 04 février 2018, se sont tenues, en Guinée, les élections communales dans le calme et sans incidents majeurs. A cet effet, l’Observatoire National des Elus de la République et des Elections (ONERE) a salué la maturité des citoyens guinéens pour ce bon comportement dont ils ont fait preuve, car est-il besoin de le rappeler que les dernières élections de ce type remontent à 2005 et étaient attendues en 2010. Des sacrifices énormes ont ainsi été consentis pour qu’elles se tiennent in extremis afin que soient jetées les véritables bases du développement local dans notre pays et ce, pour le bonheur du citoyen guinéen.

Mais très malheureusement, depuis la tenue de ce scrutin tant attendu, l’Observatoire National des Elus de la République et des Elections (ONERE) constate avec amertume, indignation et crainte l’éclatement des violences à Conakry et à dans certaines villes et localités de l’intérieur du pays avec à la clé six (6) morts dont cinq (5) enfants. Ces violences se sont produites de façon extrême dans la sous-préfecture de Kalinko, préfecture de Dinguiraye où cinq (5) innocents ont perdu la vie et plusieurs cases brûlées et à Kindia où une personne a aussi perdu la vie. Ces agissements d’une autre époque mettent à rude épreuve le tissu social dont la garantie interpelle tous.

L’Observatoire National des Elus de la République et des Elections (ONERE) condamne avec la dernière énergie ces violences et exige l’ouverture immédiate des enquêtes pour situer les responsabilités dans ces crimes odieux afin que leurs auteurs et commanditaires soient traduits devant les tribunaux à l’effet d’être punis à la dimension de leur forfaiture.

L’Observatoire National des Elus de la République et des Elections (ONERE) présente alors ses sincères condoléances aux familles des victimes et exhorte :

-les militants et sympathisants des partis politiques au calme et à la retenue ;

-les partis politiques à privilégier les voies légales pour exercer tout recours et à s’abstenir de toute déclaration hâtive d’une quelconque victoire avant la proclamation des résultats par la CENI ;

-la CENI à publier rapidement tous les résultats tout en respectant l’intégrité de la voix des urnes ;

-l’administration à rester en marge du processus électoral comme le consacrent les derniers accords politiques dans notre pays ;

-les forces de l’ordre à éviter l’usage disproportionné de la force et à s’abstenir de l’usage des armes à feu en lieu et place des armes conventionnelles ;

L’Observatoire National des Elus de la République et des Elections (ONERE) rassure les citoyens guinéens de sa disponibilité à œuvrer pour la préservation de la paix et de la quiétude sociale. Elle invite les citoyens à continuer à lui porter confiance, car il restera et demeurera fidèle à sa mission de veille, d’alerte, d’interpellation, de médiation et de proposition.

 

Fait à Conakry le 09 février 2018

 

Le président

 

Dr Kèmo CAMARA

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top