Actualités

Violences post-électorales : « si les politiques vous demandent de rompre vos liens de voisinage, ils vous trompent… », conseille Gassama Diaby

Le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté qui était présent hier samedi, 10 février 2018 à l’assemblée générale hebdomadaire du parti au pouvoir, a lancé un message fort à l’ensemble des citoyens guinéens.

Prenant la parole à cet effet, Kalifa Gassama Diaby a invité ces concitoyens à s’abstenir d’obtempérer aux injonctions divisionnistes des politiques.

« Si les politiques vous demandent de rompre vos liens de voisinage, ils vous trompent parce que demain, il va falloir que vous fassiez avec ces voisins. S’il y a un problème aujourd’hui en Guinée, la plupart de ceux qui sont dans la salle ici, ne savent pas où aller. L’élite de ce pays peut prendre l’avion et partir, vous, vous n’irez nulle part. Et la vérité, s’il y a la violence en Guinée, ce sont tous les Guinéens qui sont responsables. On doit avoir honte dans ce pays, tous les temps de se taper dessus. Nous devons avoir honte parce que le monde nous regarde. Nous devons penser non pas à nos intérêts, mais à la République de Guinée.

Les responsables politiques ou publics qui pensent qu’ils ont le droit de sacrifier l’avenir de la Guinée pour leur profit personnel, nous ne l’accepterons plus », a martelé le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté.

Gassama Diaby a par ailleurs annoncé qu’à partir de maintenant, son département mettra en place une cellule qui surveillera les propos de tous les responsables de ce pays. Il menace qu’en cas de problèmes en Guinée, ceux-ci répondront devant la justice internationale.

« Nous établirons les listes de tous ceux qui appellent à la haine ethnique, à la violence, à la discrimination de quelque bord qu’ils soient, je vous le jure, nous tiendrons ces listes et si demain, il y a des problèmes en Guinée, ils répondront devant la Cour Pénale Internationale », a-t-il prévenu.

Il faut rappeler qu’en cette période post-électorale, des propos jugés « haineux » ont été tenus par plusieurs responsables politiques.

 

 

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top