Actualités

Violences post-électorales : Gassama Diaby envoie un message fort aux militants des différents partis politiques

 Depuis quelques jours, des affrontements sont enregistrés dans la capitale guinéenne et dans certaines villes de l’intérieur du pays. C’est dans ce cadre que le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, dans sa politique de préservation de la paix a au cours d’une visite effectuée ce week-end dans les Q G (Quartier Général) des deux principales formations politiques guinéennes invité les militants à œuvrer à la promotion de la paix, outil indispensable pour le développement de chaque nation.

« Les militants qui aiment Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé doivent savoir que la meilleure manière de les aimer, c’est de leur dire de travailler à la promotion de l’Etat de droit, l’application de la loi sans distinction de races, d’ethnies ni de sexe, de lutter contre les propos qui incitent à la violence. Vous devez savoir que tous les leaders qui vous incitent à la violence ont leurs passeports et peuvent sortir et aller où ils veulent, quand ils veulent sans aucune difficulté. C’est pour vous dire que vous avez intérêt à être ensemble, à faire la promotion de la paix, à lutter contre l’ethnocentrisme. Vous devez imposer aux acteurs politiques, la nécessité de faire de l’application de la loi leur préoccupation principale. Personne de nous n’a choisi d’être Malinké, Kissi ou Peulh. Personne de nous n’a demandé à Dieu d’être né sur le territoire guinéen. La Guinée est plus importante qu’Alpha Condé, plus importante que Cellou Dalein Diallo, que Sidya Touré …. Si cette Guinée disparait, l’UFDG que vous défendez va disparaître tout comme le RPG. et l’UFR. La paix doit être dans vos pensées, dans vos actes, dans vos comportements pour non seulement aider vos partis politiques mais aussi la nation guinéenne», a conseillé Khalifa Gassama Diaby.

Dans la même foulée, le ministre de l’unité nationale et de la paix, a invité les militants des différentes formations politiques à avoir un comportement qui promeut la paix, car conclut-il, la violence ne résout pas un problème.

«  Quand vous êtes en colère, la personne qui vous invite à baisser la tension est celle-là qui est avec vous. La paix n’est pas l’épreuve des faibles. Ceux qui prônent la paix dans les difficultés sont les forts. Et ne pensez pas que la violence peut résoudre un problème », a ajouté Khalifa Gassama Diaby en s’adressant aux militants.

Reste donc à savoir si ces conseils du ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté tomberont dans de bonnes oreilles au moment où cette période post-électorale reste ponctuée par des séries de manifestations qui tournent parfois à d’extrêmes violences.

 

Bouka Barry.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top