Actualités

Contentieux électoral à Mamou : «le juge a été influencé par la foule», estiment les avocats du RPG AEC

A l’issue de huit heures de temps, le tribunal de première instance (TPI) de Mamou, a statué sur le contentieux électoral qui oppose la section RPG arc-en-ciel de la préfecture à l’Union de Forces Démocratiques de Guinée (UFDG).

Le TPI, statuant en premier et dernier ressort en matière de contentieux électoral, a rejeté la fin de non recevoir évoquée à l’entame des débats par l’avocat de l’UFDG, a constaté que les pièces conduites aux débats par le RPG et partis alliés, sont des fiches de calcul des résultats et non des procès verbaux des bureaux de vote.

«En conséquence, le tribunal rejette les demandes formulées par la section RPG arc-en-ciel de Mamou, par ce que mal fondées. Maintient le résultat proclamé par la Commission Administrative de Centralisation des Votes (CACV)», tranche Sidiki Kourouma.

Juste après l’annonce de ce verdict, l’avocat de l’UFDG a exprimé sa satisfaction. Pour Me Paul  Yomba Kourouma, le droit qui vient de triompher.

«C’est un sentiment de satisfaction par ce que le droit vient de triompher. Le président du TPI de Mamou vient de poser sa pierre dans l’édification de l’Etat de droit dont nous sommes les bâtisseurs, de réaffirmer son indépendance, d’obéir qu’à la loi… Il vient donc de rétablir l’UFDG ainsi ses candidats dans les droits qui sont les siens, il a confirmé et validé les résultats sortis des urnes», s’est t-il réjoui.

De leur coté, les avocats du RPG arc-en-ciel estiment que le jugement qui a été rendu est une victoire pour la démocratie et pour le peuple de Guinée. Mais par contre, ils soutiennent que le juge a été influencé par la foule.

 «Le juge a rendu la décision selon son ultime conviction. Mais nous à notre égare, c’est la foule qui l’a influencé. Il a fallu déplacer toute la gendarmerie pour éviter qu’il y ait des remue-ménage. Lui-même (le juge) avait dit avant les débats, qu’il va rendre une décision qui amènera la paix à Mamou. Donc il a eu plutôt le souci de rendre sa décision pour qu’il y ait la paix et non conformément au droit », regrette Me Bili.

Pendant ce temps, l’UFDG voit ses 25 sièges maintenus par le TPI de Mamou, le RPG arc-en-ciel se contentera donc de 4 sièges.

Alpha Mamoudou Barry, correspondant régional de Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top