Actualités

Mines : vers l’exploitation du graphite à Lola

Dr. Marc Antoine Audet, Directeur Général de Sama Ressouces Guinée

La Guinée s’achemine tout droit vers l’exploitation du graphite dans le Sud-est du pays, précisément à Lola. Sama Ressources Guinée, la société qui dit avoir découvert l’existence de cette matière première à Lola, a procédé à une présentation de leur projet ce jeudi dans la salle de conférence du ministère des Mines et de la Géologie.

« On a fait des découvertes de Nikel, de Cobalt et de laterite à Lola où  on a aussi fait des découvertes de dépôts très importants de  graphite. On est en train de travailler sur le projet d’exploitation de graphite. On est à la phase des études techniques pour éventuellement aller vers la production », a déclaré Dr. Marc Antoine Audet, Directeur Général de Sama Ressouces Guinée.

Aujourdhui, poursuit-il, c’était une présentation d’étape, on s’aperçoit qu’il y a une bonne ressource avec les forages, que la qualité du graphite est très bonne, on est en train de travailler à mettre tout ça dans une étude technique  qui devrait avoir lieu avant la fin de cette année.

Entouré d’autres cadres du ministère des Mines et de la Géologie, le Secrétaire Général dudit département, M. Saadou Nimaga, a exprimé son sentiment de satisfaction de voir la Guinée s’acheminer vers la diversification des ressources exploitées.

M. Saadou Nimaga, Secrétaire Général du ministère des Mines et de la Géologie

« C’était une présentation sur un projet d’exploitation de graphite à Lola, développé par Sama Ressources. Le projet s’inscrit dans le cadre de la politique  de diversification, prônée par le Président de la République. Comme vous le savez, depuis notre indépendance, tous les efforts étaient concentrés sur la bauxite, l’or, le diamant et le fer. Aujourdhui, nous sommes en train d’aller vers d’autres ressources », a-t-t-il mentionné devant les journalistes.

Avec un potentiel d’environ 60 millions de tonnes, exploitable pendant 80 ans avec 50 mille tonnes par an, l’exploitation du graphite à Lola viendra maximiser l’apport du secteur minier au budget de l’Etat et augmenter considérablement le taux de création d’emplois. La tonne de graphite, selon des informations recueillies sur place, se vend à environ 1200 dollars par tonne alors que la bauxite ne coûte  50 dollars par tonne.

Dans les prochaines années, la fabrication et la vente des voitures électriques feront croître la demande mondiale en graphite. Avec le projet de Lola, la Guinée se positionne pour être incontournable dans ce secteur.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top