Actualités

Gassama Diaby confère avec les victimes des violences postelectorales de Diankourou et de Kalinko (Dinguiraye)

Dans la poursuite de sa mission de sensibilisation sur la paix et la non-violence, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté a rencontré ce jeudi, 22 février 2018, les citoyens de Diankourou et de Kalinko.

Objectif, appeler les invités  à œuvrer pour la promotion de la paix et de la fraternité.

Comme dans toutes les localités visitées, Khalifa Gassama Diaby a transmis les messages de paix et de l’unité nationale aux citoyens de ces deux localités.

« Les citoyens de Dinguiraye ont toujours vécu ensemble malgré leurs différences politiques et ethniques. Ne vous laissez pas trompé par des politiques pour quelque raison que ce soit. La violence n’a jamais résolu une crise. Oeuvrer pour la paix, la justice et la quiétude sociale », a conseillé Khalifa Gassama Diaby.

De Kalinko à Diankourou, le ministre de l’unité nationale a appelé les habitants de ces localités à œuvrer pour la culture de la paix et l’esprit du vivre-ensemble.

« Dans nos communautés, les sages ont toujours été à l’avant-garde de la violence. Je vous invite à lutter contre l’injustice, ne laissez pas le mal s’installer dans les familles, dans les communautés. L’Etat a besoin de vous pour la construction de la Guinée, de l’état de droit. C’est en cela que vous pouvez aider vos enfants, les autorités locales et administratives dans leurs politiques de développement. Défendez toutes personnes victimes d’injustice, qu’elle soit de votre bord politique où non », a laissé entendre Gassama Diaby aux sages de Diankourou et de Kalinko.

Présents à cette cérémonie les représentants des deux principales formations politiques (R PG et UFDG) Mamoudou Tounkara, secrétaire général du RPG à Kalinko et Mamadou Koléla Diallo de l’UFDG, ainsi que les deux sages de ces deux localités, ont promis au ministre que plus jamais des violences ne se reproduiront entre eux.

« Nous vous rassurons que vous ne viendrez plus chez nous pour régler une crise. Nous saurons désormais mettre nos égos à côté pour le bénéfice de la nation guinéenne, mais aussi et surtout pour notre bien-être », a déclaré l’un d’eux.

C’est par la visite dans la famille de Fanta Diané, celle  qui a perdu 4 de ses  nourrissons au cours des violences postélectorales et la remise d’une enveloppe symbolique que cette troisième journée de sensibilisation a pris fin.

 

 

Depuis Kalinko, Bouka Barry pour mosaiqueguinee. Com 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top