Actualités

Négociations gouvernement-SLECG : Abdoulaye Sow de la FESABAG appelle les deux parties à la poursuite du dialogue

Après l’échec de la deuxième journée de négociations entre le gouvernement et le SLECG en vue de mettre un terme à la grève qui paralyse le secteur de l’éducation pré-universitaire, le secrétaire général de la FESABAG (Fédération Syndicale Autonome des Banques et Assurances de Guinée), lors de son intervention de ce vendredi, 02 mars, dans l’émission les Grandes Gueules (GG) de la radio Espace FM, a exprimé la préoccupation des banquiers face à cette grève.

A  l’entame de ses propos, Abdoulaye Sow souligne tout d’abord que cette situation est une préoccupation majeure pour tout le peuple de Guinée et la FASBAG en particulier.

« Nos banques sont en insécurité permanente et c’est pourquoi nous avons décidé de nous réunir pour analyser la situation et regarder la réalité en face et  demander à toutes les parties surtout à la famille syndicale de se mobiliser pour que triomphe le dialogue et qu’une solution rapide soit trouvée face à ce problème », a souhaité Abdoulaye Sow tout en saluant l’esprit d’ouverture du Chef de l’Etat qui a récemment reçu le controversé syndicaliste Aboubacar et son bureau.

Donc, conclut le secrétaire général de la FESABAG, l’appel que nous lançons, est que toute la famille syndicale œuvre à ce qu’une solution rapide soit trouvée.

« Il faut que l’Etat prenne ses responsabilités pour que les lignes bougent afin d’éviter que la situation ne s’enlise », a vivement souhaité le secrétaire général de la FESABAG.

Il faut noter que le syndicat du SLECG, signe et persiste que tant que les 40% qu’il revendique comme préalable à toutes négociations, ne sont pas obtenus, la grève continue.

 

 

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top