Actualités

Grève des enseignants : l’unité d’action syndicale apporte son soutien au SLECG, version Soumah

A la faveur d’une conférence de presse animée ce lundi, 5 mars 2018, l’unité d’action syndicale a fait une déclaration pour apporter son soutien et sa reconnaissance au SLECG, version Aboubacar soumah à la maison de la presse et a dans la même foulée demandé aussi un remaniement du gouvernement.

C’est suite à la crise que mine la structure syndicale (SLECG) que l’unité d’action syndicale et les travailleurs et retraités de Guinée se sont réunis en unité d’action syndicale pour apporter leur soutien au syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Guinée (SLECG).

« L’unité d’action syndicale réaffirme sa solidarité agissante et sa vive reconnaissance au nouveau bureau exécutif du SLECG qui du reste, porte toutes les aspirations, attentes et toute la détermination de tous les enseignants indépendants de leurs affiliations respectives et saluent le début d’apaisement suscité par la rencontre entre le Chef de l’Etat et le nouveau bureau exécutif national du SLECG ayant conduit à l’ouverture des négociations  avec des vrais représentants du SLECG dont nul ne saurait mettre en cause  l’issue  finale par des manœuvres dilatoires et menaçantes» , a affirmé Elhadj  Mamadou Saliou Diallo.  

Après avoir déclaré son soutien au SLECG, version soumah, l’unité d’action syndicale   n’a pas tardé à formuler des recommandations au gouvernement tout en demandant à ce qu’un remaniement du gouvernement soit fait dans l’immédiat.

« Nous demandons un remaniement imminent du gouvernement afin d’amorcer une nouvelle ère de confiance dans une Guinée solidaire et prospère. Rendant responsable en tout état de cause les centrales syndicales CNTG et USTG, le Premier Ministre, le Ministre du Travail, le Ministre de l’Education Nationale, la FSPE de la situation actuelle et de toute la tournure que prendraient les présentes négociations. Nous Exigeons une inspection financière à la CNSS sur sa gestion des six derniers mois et la prise en charge effective des cotisations. Nous demandons au gouvernement de sauver l’école guinéenne avant d’en tirer toutes les conséquences », a déclaré le porte-parole de l’unité d’action syndicale.

L’unité d’action syndicale affirme qu’il ne va pas baisser les bras et qu’il va soutenir le SLECG, version Soumah jusqu’ à la satisfaction de ses revendications.

 

Aissata Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top