A LA UNE

Kalemodou Yansané de l’UFDG prévient Alpha Condé « … nous ne pouvons pas accepter l’inacceptable »

Le député et tête de liste de  l’UFDG à Mototo, a, lors de l’assemblée hebdomadaire de son parti, le week-end dit que le Président Alpha Condé a bénéficié d’une chance de la part du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo.

« La dernière chance qui lui (Alpha Condé, ndlr) a été accordée est que l’UFDG a accepté de venir à la table d’entretien avec la CENI », dit le candidat de l’UFDG à la conquête de la mairie de Matoto.

Kalémodou Yansané promet que sa formation politique va apporter au Président Condé, les preuves éloquentes attestant les cas de fraudes dans l’espoir de voir un rectificatif qui leur soit apporté. Sinon, menace le député, l’UFDG ne sera pas prêt à accepter ces résultats (résultats de la commune de Matoto).

« S’il n’est pas complice principal de tout ce qui se fait, alors nous lui apportons la preuve des fraudes, lui-même il n’a qu’à rectifier le tir, sinon au nom des 475.000 personnes vivant à Matoto, on n’acceptera jamais. Nous respectons les lois, les Institutions mais nous ne pouvons pas accepter l’inacceptable », prévient le collaborateur de Cellou Dalein Diallo.

Et pour tempérer sa position, le député applique la politique du bâton et de la carotte.

« Si le Président de la République accepte enfin de prendre la décision correspondant à la vérité des urnes, en ce moment on comprendra qu’il n’est pas complice du système. Mais s’il se fie aux premières déclarations de son ministre de la justice, alors nous comprendrons que c’est une mafia organisée depuis son entourage jusqu’à son niveau », a-t-il déclaré.

Mais l’équation se révèle difficile pour le Président Condé sur qui compte l’UFDG, car son ministre de la justice a été, on n’en peut plus clair : on ne modifie pas les résultats déclarés.

Il faut noter que l’opposition exige auprès de la CENI et de l’Etat, les vrais résultats issus des urnes des élections communales passées, sinon, elle usera de tous les droits que lui offre la constitution pour se faire entendre.

 

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top