Actualités

Quart d’heure difficile pour Mohamed Tall : en colère, les femmes du ministère de l’élevage, protestent…

Elles étaient nombreuses très tôt ce lundi 05 mars à investir les locaux de leur département empêchant ainsi le ministre de se mouvoir.

Selon elles, depuis plus d’un mois, elles mènent des démarches afin d’avoir des uniformes pour la fête du 8 mars. Mais elles pensent que leurs responsables notamment le ministre et le DAF ont manqué de volonté devant leurs préoccupations.

« Nous avons le droit d’avoir des uniformes comme les femmes des autres département. A chaque fête, nous nous avons des problèmes ici depuis que  le ministre Tall est là. On n’en a marre vraiment! S’il ne peut pas gérer un ministère comme celui de l’élevage, qu’il le déclare à Sekhoutoureya afin qu’il soit remplacé » a dit Rokia Condé membre de la section syndicale du ministère de l’élevage.

Le ministre Mohamed Tall n’a pas digéré l’attitude  des femmes. Il est allé jusqu’à leur dire qu’elles n’auront plus d’habits pour cette fête du 8 mars. Rokia Condé réagit.

« Il va dire qu’il n’habillera pas les femmes du ministère de l’élevage, mais il y aura le 8 mars, c’est une fête internationale. On n’est très déçu ! Toutes les femmes du département sont déçues de lui » !

Les femmes réclament un droit légitime, reconnait le chef de cabinet du ministère de l’élevage. Cependant, Felix Edouard Camara, estime que la démarche pour y arriver, est biaisée.

« Le problème n’était pas de leur fournir des pagnes, mais de leur mettre l’argent à disposition pour qu’elles fassent la commande pendant qu’elles n’ont pas qualité de le faire », regrette-t-il.

Ces travailleuses du ministère de l’élevage, ont affirmé qu’elles ne baisseront pas les bras tant qu’elles ne sont pas rétablies dans leur droit.

 

Sékou Diatéya

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top