A LA UNE

Journée mouvementée à Conakry : retour sur la marche des femmes sur l’autoroute Fidel Castro 

La journée de ce mercredi 07 mars 2018 a été mouvementée dans plusieurs endroits de la capitale. Après la route Le prince dans la matinée, où des femmes de l’opposition ont battu le pavé contre le régime, d’autres femmes et jeunes filles ont organisé une marche dans la soirée sur le tronçon Kénien-Gbessia dans la commune de Matoto.

Elles sont massivement sorties pour protester contre l’absence de cours dans les écoles depuis plus de trois semaines. Une situation due à une grève syndicale que le gouvernement peine solutionner.

« Nous souffrons, en plus de tout ça nos enfants ne vont plus à l’école. Nous demandons au chef de l’Etat de tout faire pour que nos enfants reprennent les cours« , a confié Fatou Soumah, rencontrée à Gbessia. Elle n’a pas participé à la marche mais dit soutenir celles qui étaient dans la rue.

Cette marche à été encadrée par les forces de l’ordre. Toutefois, un officier qui a accepté de se prêter à nos questions, dit regretter  que les enfants prennent part à ces manifestations.

Prendre des enfants pour les mettre dans la rue, dit-il, n’est pas la solution.

Des échauffourées enregistrées à cette occasion, ont entraîné quelques dégâts matériels et une perturbation de la circulation sur l’autoroute.

Abdourahamane Diallo

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top