Actualités

Les femmes du RPG après leur rencontre à Sékoutouréya avec Alpha Condé : « nos responsables qu’il a approchés sont trop mauvais »

Elles étaient plus de deux cent femmes, toutes du RPR-AEC, vêtues de blanc, à aller rencontrer le mercredi dans l’après-midi, leur champion en l’occurrence, Alpha Condé dans son palais à Sékoutouréya.

Avec une conjonction de crises que connaît le pays, on ne pouvait douter que la rencontre n’en fasse une mention spéciale. Ce sujet soutenu par le manque d’autorité et leur parti, ont été bien débattus.

Pendant des heures, le Président a communié avec les femmes de sa famille politique. Une véritable retrouvaille avec certaines dont il avait perdu de vue depuis trop longtemps.

Ces femmes, au sortir de cette audience avec le Chef, telle une marmaille, revenait sur l’opportunité de la rencontre et les vérités qui y ont été dites.

Où étiez-vous ? A-t-on demandé à un groupe de femmes parmi lesquelles, on a pu dévisager des figures très connues qui continuent encore, à mordre la poussière, malgré l’érection à des postes de très hautes responsabilités des cadres avec lesquels elles sont tout bravé.

Nous étions chez le Président, et on lui a dit toutes nos vérités dans toutes langues, nous répondirent avec enthousiasme.  

« On a pitié du Président, il ne peut pas faire tout, tout seul, c’est pourquoi il a approché des gens, pour que ceux-ci nous aident. Mais on a l’impression qu’ils ne sont pas les mêmes personnes. Ils sont tous milliardaires aujourd’hui, et pourtant ils ont gagné cette fortune avec Alpha, grâce au combat que nous avons tous menés ensemble.  Mais aujourd’hui, on a l’impression que ce n’était pas avec eux qu’on s’est battu », a regretté une femme dont le mari a fait deux fois la prison au pays avant de s’exiler, a-t-elle précisé.

« Tu me vois mon fils, moi je suis malade, depuis longtemps, le Président a demandé à Ballo de s’occuper de moi, jusqu’à présent rien n’est fait, comme si l’argent venait de sa poche », a renchéri une autre.

Difficile de vérifier, car ces cadres du parti, accusés, qui sont des collaborateurs du président ne décrochent pas malgré nos multiples tentatives.

Ce qui qui pourrait confirmer leur attitude sévèrement décrite par ces femmes !

« Ils sont tous pareils, ils sont sans pitié, ils connaissent qu’eux-mêmes, leurs familles et leurs parents. On a dit au Président qu’ils ne sont pas là-bas pour nous, qu’ils sont là-bas pour leurs poches », s’est offusquée une autre en nous exhibant les séquelles des sévices corporelles qu’elle a subies à cause de son appartenance au RPG, sous le régime défunt de Conté.

Toutes, chacune de son côté, parlait de sa désillusion et du manque de crédit des cadres du parti autour d’Alpha auprès de la base.

Au crépuscule d’un gouvernement dont le départ s’impose comme une nécessité et à l’heure de la réforme RPG, sollicitée par les militants du parti, ce ras-le-bol des femmes du même parti risque d’être préjudiciable aux anciens autour d’Alpha Condé.

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top