A LA UNE

Conakry : de la tension à la casse de Madina

Alors que la grève des enseignants a été suspendue la veille, des scènes de violences persistent ce matin notamment autour de la casse de Madina. Aux environ de 11 heures, aucun véhicule ou autre engin roulant, en provenance de la banlieue ou du centre-ville, ne passait par là.

Sur le pont de Kénien, des agents des forces de l’ordre sont visibles. D’autres gendarmes sont postés au carrefour Kénien. Là aussi, la tension est palpable.

L’opposition a appelé ses militants à manifester ce mercredi pour exiger la publication des « vrais » résultats des communales du 04 février. A cela, s’ajoute l’appel du Group Organisé des Hommes d’Affaires (Goha) à observer des journées sans économie aujourdhui et demain jeudi.

M’Bonet

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top