Actualités

Manifestation de l’opposition : le président de l’INIDH propose des pistes de solution

Après plus d’un mois de grève menée par le Syndicat Libres des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), c’est autour de l’opposition républicaine de déclencher à partir de ce mercredi, 14 mars 2018, une série de manifestations illimitées sur toute l’étendue du territoire nationale.

Objectif, exiger des autorités, la publication des « vrais résultats » issus des élections communales du 04 février dernier.

Dans un entretien accordé à un reporter de mosaiqueguinée.com, dans la matinée de ce mercredi, le président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains (INIDH) le Dr Mamady Kaba, a invité le Président de la République à mettre en place un cadre de concertation avec les leaders de l’opposition républicaine pour freiner toute autre grève ou manifestation qui perturberait à nouveau le développement de notre pays et la quiétude sociale.

« Le président doit très rapidement inviter le chef de fil de l’opposition et les principaux leaders de l’opposition pour échanger sur la mise en place d’un cadre de dialogue tel qu’il a lui-même annoncé lors de son discours du 7 mars dernier. Ce cadre de dialogue aux compétences élargies permettra de discuter pas seulement des crises actuelles, mais des causes profondes des crises qui sont : la faiblesse des institutions de la République. Réfléchir aux moyens de renforcer les institutions de la République afin de les rendre aptes à accomplir pleinement leur mission par la création de la confiance entre l’Etat et ses citoyens, entre la justice et les citoyens mais aussi et surtout entre l’opposition et la mouvance. Il est très urgent que le Chef de l’Etat mette en place ce cadre de dialogue avec toutes les garanties que les erreurs du passé ne se reproduiront pas lors de l’application des conclusions qui sortiront de ces concertations conformément à la volonté commune », a suggéré Dr Mamady Kaba.

Cet appel sera-t-il entendu par le chef de l’Etat, pour éviter de tomber à nouveau dans une autre crise ?

Attendons de voir.

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top