Actualités

Fria : au lieu de manifester, les militants de l’opposition observent une partielle ville morte

Si les manifestations des femmes de l’opposition se tiennent ce jeudi, 15 mars 2018 dans la capitale, Conakry pour dénoncer et condamner les tueries de leurs enfants, dans la ville de Fria, cette journée a été marquée par une journée ville morte en signe de protestation.

Au niveau des banques et assurances, l’appel à la ville morte n’a pas été suivi. Ecobank, BICIGUI ou encore Orabank ont fonctionné normalement comme à l’accoutumée.

La majorité des commerces sont eux restés paralysés, mais comme de coutume, quelques vendeurs ont profité de ce climat pour augmenter les prix de certaines denrées. A cela s’ajoute, le risque de pénurie d’essence dans les stations-services.

L’administration, comme d’habitude a bien tourné contrairement aux écoles où les cours tardent à reprendre à cause de la dernière grève suspendue par les enseignants.

Dans ce bras de fer postélectoral, l’opposition exige en plus, la proclamation de « vrais résultats issus des urnes », lors du scrutin du 04 février dernier.

 

Abdoulaye GV, Fria pour Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top