Actualités

Labé : les commerçants observent à la lettre, la 2è journée sans commerce

La ville de Labé n’a pas tourné ce jeudi, 15 mars 2018 comme d’habitude. Magasins et boutiques sont restés cadenassés, seulement quelques marchandes qui vendaient dehors. En cause, l’appel à la journée sans commerce du GOHA (Groupe Organisé des Hommes d’Affaires)

Interrogé par Mosaiqueguinee.com, l’administrateur général du marché central de Labé, nous laisse entendre que cet acte fait suite à la marque de solidarité vis-à-vis des commerçants victimes d’insécurité comme l’a sollicité le GOHA.

« Nous avons fermé parce que les commerçants sont mal traités dans ce pays. Plus de 1522 commerçants ont été dépouillés de leurs biens, nous avons aussi 17 grands commerçants qui ont disparu, le dernier cas c’est celui de Thierno Doura Diallo et on n’as pas jusque-là de ses nouvelles », a justifié Mamadou Tely Diallo

Même son de cloche chez le commerçant Mamadou Diallo, qui parle lui aussi de réponse à l’appel du GOHA.

« On a décidé de respecter le mot d’ordre du GOHA parce que les commerçants sont victimes d’injustice. A chaque fois, ils sont victimes d’attaques et aucune lumière n’est faite dessus », s’indigne-t-il.

Sur les ondes d’une radio émettant de Labé, Chérif Abdallah, président du GOHA s’est réjoui de l’observation du mot d’ordre.

« Je remercie tous les commerçants pour cette solidarité et nous sommes certains qu’avec cet engagement, les choses peuvent s’améliorer », s’est-il réjoui.

Il faut préciser que les commerçants ont juste décidé d’observer ces deux journées sans commerce pour se faire entendre par les autorités en vue de et réclamer l’indemnisation des victimes de pillages lors des différentes manifestations politiques et exiger justice.

 

Labé, Oumar Sadio Diallo pour Mosaïqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top